Efim Dzigan

Efim Lvovitch Dzigan (en russe : Ефим Дзиган), né le dans l'Empire russe à Moscou et décédé le en URSS (maintenant Russie), est un réalisateur soviétique travaillant principalement dans le genre du réalisme socialiste soviétique[1].

Efim Dzigan
Nom de naissance Efim Lvovitch Dzigan
Naissance
Drapeau de l'Empire russe Moscou, Empire russe
Nationalité Drapeau de l'URSS Soviétique puis
Drapeau de la Russie Russe
Décès (à 83 ans)
Moscou, Drapeau de la Russie Russie
Profession réalisateur
Films notables Les Marins de Kronstadt (1936)

En 1924, il a commencé à travailler comme assistant réalisateur puis a terminé ses études à l'école de cinéma fondée par Boris Vitalievitch Tchaïkovski (ru), en 1926. Il a réalisé pour le 25e anniversaire de l'Armée rouge, en 1936, Les Marins de Kronstadt et a travaillé dans différents studios de l'URSS, comme en 1952 à Alma Ata, où il réalise le premier film kazakh en couleurs Djamboul. Son film Si demain c’est la guerre aurait dû être présenté au Festival de Cannes de 1939, annulé à la suite de l'invasion de la Pologne[2]. En 1932—1941 et à partir de 1954, il travaille à Mosfilm. À partir de 1958, il a enseigné à l'Institut national de la cinématographie où il a eu entre autres élèves Elem Klimov, Vladimir Grammatikov, Edmond Keossaian. En 1966, il y a obtenu une chaire de professeur. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, de scénarios et d'une biographie[3].

Efim Dzigan est inhumé au cimetière de Novodevitchi[4].

Filmographie partielleModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

RécompensesModifier

Box officeModifier

  • 22,2 millions de spectateurs pour Le Torrent de fer

Notes et référencesModifier

  1. (ru) « Дзиган Ефим Львович. », sur Энциклопедия отечественного кино (consulté le )
  2. Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri, Barbarossa. 1941 - La guerre absolue, Paris, Passés/Composés, , 857 p., p. 178
  3. « Efim DZIGAN. », sur kinoglaz.fr (consulté le )
  4. (ru) « Дзиган Ефим Львович (1898-1981). », sur m-necropol.ru (consulté le )
  5. « Les Marins de Kronstadt - 1936. », sur cinefiches.com (consulté le )

Liens externesModifier