Eduard Hau

artiste allemand

Eduard Hau (en russe : Эдуард Петрович Гау ; à Tallinn - à Tartu) est un peintre et dessinateur germano-balte[1].

Eduard Hau
Hau. Interiors of the Winter Palace. The Church Staircase. 1869.jpg
Eduard Hau, Intérieurs du Palais d'Hiver. L'escalier menant à l'église, 1869, aquarelle, 42,2 × 33 cm. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
TartuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Lieux de travail
Père
Johannes Hau (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Vie et œuvreModifier

Fils du peintre Johannes Hau (1771-1838), qui avait émigré du nord de l'Allemagne en 1795, Eduard grandit dans la communauté allemande de Tallinn. Son demi-frère est le peintre Waldemar Hau. De 1830 à 1832, il étudie à l'Académie des Beaux-Arts de Dresde (Hochschule für Bildende Künste Dresden).

De 1836 à 1839, il vit à Tartu (Dorpat), où il passera également les dernières années de sa vie. Il se rend ensuite à Saint-Pétersbourg, où il produit de nombreux portraits d'intérieur des salles du Palais d'Hiver, du Palais de Peterhof ainsi que des autres résidences royales. Le Palais de Gatchina, détruit par les troupes allemandes durant la Seconde Guerre mondiale, sera d'ailleurs reconstruit et les décors restaurés en utilisant comme modèles ses aquarelles. Eduard Hau figure sur la liste des membres de l'Académie impériale des Beaux-Arts en 1854[1], et séjourne probablement en Russie jusque dans les années 1880.

Hors de Russie, Eduard Hau est principalement connu pour ses portraits des professeurs de l'Université de Tartu. Ils ont été exécutés de 1837 à 1839 et des lithographies ont été réalisées par l'entreprise de Georg Friedrich Schlater. Les portraits représentent entre autres l'historien allemand Friedrich Karl Hermann Kruse, le chirurgien russe Nikolaï Pirogov et l'astronome russe Friedrich Georg Wilhelm von Struve[2]. Il a également peint les portraits de Friedrich Robert Faehlmann (lithographie de 1837) et de Johann Karl Simon Morgenstern (peinture à l'huile de 1838).

Quelques lithographiesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b University of Tartu Library: Short Biography
  2. Eesti elulood. Eesti Entsüklopeediakirjastus, Tallinn, 2000, (ISBN 9985-70-064-3), S. 82 (= Eesti entsüklopeedia 14)

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :