Edmond Paulin

architecte français

Edmond Paulin
Présentation
Nom de naissance Edmond Jean-Baptiste Paulin
Naissance
Paris
Décès
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Architecte du gouvernement
Chef d'atelier à l'ENSBA
Formation École nationale supérieure des beaux-arts, ateliers Lebas et Ginain
Œuvre
Distinctions Grand prix de Rome (1875)
Académie des beaux-arts (1912)

Edmond Jean-Baptiste Paulin est un architecte français né à Paris le et mort dans la même ville le .

BiographieModifier

Entré à l'École des beaux-arts de Paris en 1836, Edmond Paulin fréquente les ateliers de Louis-Hippolyte Lebas et de Léon Ginain. Il rentre huit fois de suite en loge pour tenter le prix de Rome. Il parvient à être second grand prix en 1874 et finalement premier grand prix de Rome en 1875 pour un projet de palais de justice pour Paris. Il est pensionnaire à la villa Médicis de 1876 et 1879. À cette occasion, il achève la restauration des thermes de Dioclétien initiée par Emmanuel Brune. Ce projet, publié en 1890, marque un certain nombre de projets contemporains[1].

De retour en France, il est nommé architecte du gouvernement chargé du ministère de l'Intérieur, du ministère des Travaux publics et du dôme des Invalides. Il est par ailleurs architecte de la Ville de Paris. Il succède à Julien Guadet à la tête d'un atelier officiel à l'École des beaux-arts en 1895. Il est élu en 1912 à l'Académie des beaux-arts au fauteuil no 2 de la section architecture, succédant à Honoré Daumet.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (63e division) à Paris[2].

RéalisationsModifier

 
Palais de l'Électricité et château d'eau de l'Exposition universelle de 1900 à Paris.

ÉlèvesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pascal Laurent, « Un modèle pour l'architecture américaine de 1893 à 1939. Les thermes romains », Les Cahiers du Centre de recherches historiques, no 17,‎ (lire en ligne).
  2. Vincent de Langlade, Renaud Marchand, Une heure au Père Lachaise, Éditions Vermet, .
  3. « Eugène Hénard et Edmond Paulin Exposition universelle de 1900 », sur Musée d'Orsay (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • David de Pénanrun, Roux et Delaire, Les architectes élèves de l'école des beaux-arts (1793-1907), Librairie de la construction moderne, 2e éd., 1907, p. 125 et 366.
  • Funérailles de M. Edmond Paulin le mardi , Paris, Institut de France, 1915.

Liens externesModifier