Edmond Du Sommerard

peintre et lithographe français
Edmond Du Sommerard
Edmond du Sommerard photograph BNF Gallica.jpg
Edmond du Sommerard, vers 1865
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Père
Père-Lachaise - Division 41 - Sommerard 01.jpg
Vue de la sépulture.

Edmond Du Sommerard, né le à Paris[1], où il est mort le , est un conservateur français.

BiographieModifier

Fils du fondateur du musée de Cluny, Alexandre Du Sommerard, il en fut le premier conservateur[1]. Commissaire général de toutes les expositions de 1871 à 1878, celui-ci développe les collections de ce musée du Moyen Âge et de la Renaissance, lui permettant de passer de 1 434 à plus de 10 000 numéros. Il constitue une exceptionnelle collection représentative de l’ensemble des arts du Moyen Âge en procédant notamment à l’acquisition d’œuvres représentatives telles que la tapisserie de La Dame à la licorne, la tapisserie de la Vie seigneuriale et celle de la Vie et la légende de saint Étienne.

Du Sommerard reprit où son père l’avait laissée la publication des Arts au moyen âge, en ce qui concerne principalement le Palais romain de Paris, l’Hôtel de Cluny, issu de ses ruines, et les objets d’art de la collection classée dans cet hôtel, que la mort ne lui avait pas permis d’achever et la termina. On lui doit aussi un Catalogue et description des objets d’art de l’antiquité, du moyen âge et de la Renaissance, exposés au Musée.

Du Sommerard était membre de l’Institut de France.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (41e division)[2].

PublicationsModifier

  • Catalogue et description des objets d’art de l’antiquité, du moyen âge et de la Renaissance, exposés au musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny, 1884, in-8°, Paris, Hôtel de Cluny, 1838-46, 8°, 426 p.
  • Les Arts au moyen âge, en ce qui concerne principalement le palais romain de Paris, l’hôtel de Cluny, issu de ses ruines, et les objets d’art de la collection classée dans cet hôtel, Paris, Hôtel de Cluny, 1838-46, 5 vol. in-8° avec un atlas pet. in-f° de 510 pl.
    Ouvrage commencé par Du Sommerard père et complété par son fils.
  • Exposition universelle de 1867 à Paris. Commission de l’histoire du travail, Paris, P. Dupont, 1867.
  • Exposition universelle de Vienne en 1873. Section française. Les monuments historiques de France à l'Exposition universelle de Vienne, Paris, Imprimerie Nationale, 1876.


Notes et référencesModifier

  1. a et b Notice d’autorité BnF
  2. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 317

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Henri Stein, Polybiblion : Revue bibliographique universelle, t. 43, Paris, Aux bureaux de la revue, 1885, p. 266.

Liens externesModifier