Eddie Van Halen

guitariste américano-néerlandais

Edward Lodewijk van Halen [ˈɛdvart ˈloːdəˌʋɛk fɑn ˈɦaːlə(n)][1], dit Eddie Van Halen, est un guitariste américano-néerlandais né le à Amsterdam (Pays-Bas) et mort le [2] à Santa Monica aux États-Unis.

Eddie Van Halen
Eddie Van Halen at the New Haven Coliseum.jpg
Eddie Van Halen à la fin des années 1970 avec sa guitare Frankenstrat.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Santa MonicaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Edward Lodewijk van HalenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Pasadena City College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Père
Jan Van Halen (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Enfant
Autres informations
Propriétaire de
5150 Studios (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Tessiture
Instrument
Label
Warner Bros. Records (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Site web
Van-halen-logo.jpg
Marque ou logotype

Avec son frère aîné Alex Van Halen, il a fondé le groupe de hard rock Van Halen. Il est le père du bassiste Wolfgang Van Halen, qui fait partie du groupe depuis 2006.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Né à Amsterdam aux Pays-Bas, puis établi à Nimegue, Edward Lodewijk van Halen est le fils de Jan van Halen et Eugenia van Halen (née Van Beers). Son père Jan est un musicien clarinettiste, saxophoniste et pianiste néerlandais. Sa mère Eugenia est une Indonésienne de Rangkasbitung, sur l'île de Java alors dans les Indes orientales néerlandaises. Sa famille émigre aux États-Unis en 1962 et s'installe à Pasadena en Californie[3].

En 1974, il fonde le groupe Van Halen avec son frère Alex Van Halen, Michael Anthony et David Lee Roth[3].

CarrièreModifier

 
Eddie Van Halen utilisant la technique du tapping

Guitariste virtuose, Eddie Van Halen a popularisé le tapping, une technique de guitare qui consiste à jouer des notes en faisant des hammer-on et pull-off successivement avec la main gauche, tout en tapant une note avec la main droite. Cette technique remonte à la guitare classique et commence à se développer aux États-Unis dès les années 1970 : Steve Hackett, guitariste de Genesis, est l'un des premiers à faire du tapping. Mais Eddie Van Halen la popularise, notamment lorsqu'il exécute un solo qui devint iconique et partiellement bâti sur cette technique, dans son titre Eruption. Il raconte avoir eu l'idée de se servir de la technique du tapping pendant qu'il regardait un concert de Led Zeppelin, sur le titre Heartbreaker.

À ses débuts, Eddie joue de la batterie et son frère Alex de la guitare. Mais ils échangent finalement leurs instruments. C'est Gene Simmons (le bassiste du groupe Kiss) qui, quelque temps plus tard, découvre Eddie. À cette époque, en concert, pour ne pas dévoiler sa technique, Eddie Van Halen joue souvent dos au public[réf. nécessaire]. Le succès de son groupe en fait une star de la six cordes et il en symbolise le renouveau avec une approche technique peu connue et donc considérée comme novatrice. Son instrument de prédilection comporte aussi différentes innovations du moment (mécaniques autobloquantes permettant un usage très intensif du vibrato, par exemple). Son type de jeu et son son deviennent la tendance internationale du moment.

On fait alors appel à lui pour des publicités ou des participations prestigieuses. La plus fameuse étant le fait d'avoir joué le solo de la chanson Beat It de Michael Jackson (le riff et la rythmique étant signés Steve Lukather, le guitariste de Toto). Le succès mondial de ce titre renforce encore la mode du son (le "brown sound") et du jeu que Van Halen avait déjà popularisés. Un modèle de guitare a été à cette époque mis au point selon ses demandes spécifiques. Elle est appelée la Frankenstrat car elle s'inspire fortement des modèles de Fender Stratocaster.

Eddie Van Halen a été élu 70e meilleur guitariste de tous les temps par le magazine américain Rolling Stone, dans le cadre du classement des 100 meilleurs guitaristes de tous les temps publié en 2003[4] et 8e sur la liste publiée en 2011[5].

Après une carrière fulgurante, le groupe Van Halen place son activité entre parenthèses. David Lee Roth sort un album solo couronné de succès. Le groupe engage Sammy Hagar pour le remplacer au chant. Eddie Van Halen va connaître ensuite d'importants problèmes de santé.

 
Eddie Van Halen en 2015.

Eddie Van Halen a confié : « Si Dave (le chanteur du groupe) est prêt à chanter, alors faisons une autre tournée, et voyons jusqu'où cela nous emmène... Wolfie, Alex et moi allons commencer à jammer dans quelques semaines. Peut-être bien que nous passerons un coup de fil à Dave, pour qu'il se pointe. Il prend la température de temps en temps, pour s'informer de ce que nous faisons. »[réf. souhaitée] C'est chose faite en 2012, année où Dave rejoint ses anciens camarades, ce qui donnera lieu à une tournée fort satisfaisante pour chacun des membres du groupe ainsi que pour leur public, resté fidèle. Par ailleurs, et toujours en compagnie de Dave, des versions acoustiques de certaines chansons ont été réalisées.[réf. souhaitée]

Sa dernière collaboration avec Diamond Dave remonte à 1996. Le groupe Van Halen avait alors mis en boîte deux inédits pour la compilation Best of - Volume 1 : Can't Get This Stuff No More et Me Wise Magic.

MortModifier

Fumeur invétéré, Eddie Van Halen développe en 2000 un cancer de la bouche et subit une ablation d'un tiers de sa langue comme traitement[6].

Il meurt le à l'âge de 65 ans, des suites d'un cancer de la gorge[7].

FilmographieModifier

La fameuse scène de Retour vers le futur (1985) de Robert ZemekisMichael J. Fox (Marty McFly) est déguisé en astronaute, traumatisant son père Georges (Crispin Glover) avec un morceau de hard-rock très agressif et totalement inimaginable pour l'époque où se déroule la scène (les années 1950), est un titre créé par Eddie Van Halen lui-même ; son nom est d'ailleurs inscrit sur la cassette audio utilisée par le héros du film quand il la fait écouter à son père avec son Walkman.

Eddie Van Halen a fait une apparition dans le premier épisode de la 7e saison de la série Mon oncle Charlie.

Contrairement à la rumeur propagée[8],[9], il n'apparaît pas dans le film RoboCop (1988) de Paul Verhoeven dans le rôle d'un homme de la rue interrogé dans un reportage télévisé.

ÉquipementModifier

 
La Frankenstrat d'Eddie Van Halen.

Eddie Van Halen a pour habitude de mettre au point lui-même ses guitares, en adaptant des modèles qu'il transforme au gré de ses besoins. La plus connue d'entre elles reste la Frankenstrat, décorée par des bandes noires et blanches se superposant dans tous les sens sur un fond rouge. L'une d'elles, dénommée la 5150, est une version modifiée de Frankenstrat. Elle ne possède qu'un seul micro humbucker (un PAF Gibson), un bouton de volume (appelé tone) et un chevalet Floyd Rose.

C'est également lui qui joue du synthétiseur Oberheim OB-Xa sur le titre le plus connu du groupe, Jump[10].

Les amplificateurs utilisés pour ses enregistrements et prestations scéniques ont donné lieu à beaucoup de commentaires et de spéculations, mais il n'utilisait en fait que des amplis Marshall, à ses débuts du moins, avec des réglages correspondant à ces sonorités si identifiables.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier