Dufrénoysite

minéral

Dufrénoysite
Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Image illustrative de l’article Dufrénoysite
Dufrénoysite - Batopilas, Andres del Rio District, Mun. de Batopilas, Chihuahua, Mexique
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique As2Pb2S25Pb2 As2 S25
Identification
Masse formulaire[2] 1 365,9 ± 0,3 uma
As 10,97 %, Pb 30,34 %, S 58,69 %,
Couleur Gris de plomb à gris acier
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique ;
P 21/m
Système cristallin Monoclinique
Macle sur [001]
Clivage parfait [010] Distinct
Cassure conchoïdale
Habitus Massif, tabulaire à prismatique
Échelle de Mohs 3
Trait rouge sombre à brun
Éclat sub métallique
Propriétés optiques
Transparence subtransparent à opaque
Propriétés chimiques
Densité 5,55 - 5,57
Propriétés physiques
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La dufrénoysite est une espèce minérale composée de sulfure de plomb et d’arsenic, de formule idéale : Pb2 As2 S25.

Inventeur et étymologieModifier

Décrit par Alexis Damour en 1845 [3]. Dédié à Armand Dufrénoy, minéralogiste et géologue français, professeur à l'École nationale supérieure des mines de Paris (1792-1857).

TopotypeModifier

Carrière Du Lengenbach, Binntal, Valais, Suisse

CristallographieModifier

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 8.41, b = 25.85, c = 7.88, Z = 8 ; bêta = 90.5° V = 1713,03
  • Densité calculée = 5,62

GîtologieModifier

Espèce rare qui se rencontre dans les veines hydrothermales de température basse à modérée.

SynonymieModifier

  • arsenomelan
  • gothardite, gotthardite, gotthardtite en référence au Massif du Saint-Gothard.
  • plumbobinnite Weisbach (1880)
  • scléroclase von Waltershausen (1855) [4]


À noter que le terme dufrénoysite a par deux fois été attribué à un minéral

Gisements remarquablesModifier

En Europe

  • Carrière de Lengenbach, Im Feld, Binntal, Valais), Suisse
  • Moosegg (Grubach), Golling, Salzbourg Autriche[6]
  • Tynagh Mine, Killimor, Co. Galway, Irlande[7]

Dans le monde

  • Beltana Mine Puttapa, North Flinders Ranges, Flinders Ranges, Australie[8]
  • Hemlo Mines, Hemlo gold deposit, Marathon, district de Thunder Bay, Ontario, Canada[9]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Alexis Damour, « Notice : Sur le sulfo-arséniure de plomb du mont Saint-Gothard (nouvelle espèce minérale) », in Annales de chimie et de physique, 3e série, tome XIV, 1845, p. 379–383
  4. Ann. Phys.: 94: 115.
  5. Wolfgang Sartorius von Waltershausen, "Ein Beitrag zur näheren Kenntniß des Dolomits in den Walliser Alpen", in Annalen der Physik und Chemie, Poggendorf, vol. 94, 1855, p. 115–141 (p. 119
  6. A. Strasser: Die Minerale Salzburgs (1989)
  7. de Haller, series of article in Bull. Soc. Genevoise de Minéralogie in the 1980
  8. Elliott, P. (1991): Minerals from the Beltana mine, Puttapa, South Australia. Mineral. Rec. 22, 449-456.
  9. Mineralogical Magazine 1988 52 : 691-697