Dubbeltje

Dubbeltje
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Valeur 0,10ƒ NLG
Masse selon les années g
Diamètre selon les années mm
Épaisseur selon les années mm
Composition selon les années
Année d'émission 1818
Numéro catalogue
Avers
Avers
Revers
Revers

Le dubbeltje (prononcé en néerlandais : [ˈdɵbəlcə]) est une ancienne pièce de monnaie néerlandaise, à l'origine en argent, puis en nickel, qui valait un dixième du florin. De nos jours, une pièce de 10 centimes d'euro est appelée une dubbeltje.

OrigineModifier

 
Dubbeltje 1702-1793, Provinces-Unies, Hollande, argent de 583.

Le terme dubbeltje signifie doublet et vient du fait qu'à l'origine elle valait un double stuiver (en) (0,05ƒ). En langage familier, il est parfois appelé un duppie et dans le bargoens (un argot néerlandais du début du XXe siècle), il était appelé beisje, terme qui venait du yiddish.

Dimensions et poidsModifier

 
Dubbeltje 1982-2001, Reine Beatrix, nickel.
10-cent 1818–1828 10-cent 1848–1945 10-cent 1941–1943 10-cent 1948–2001
poids 1.69 grammess 1.4 grammes 3.3 grammes 1.5 grammes
diamètre 18 mm 15 mm (1848–1890)
15.2 mm (1892–1897)
15 mm (1898–1945)
22 mm 15 mm
épaisseur ? mm 0.86 mm (1848–1849)
0.96 mm (1849–1890)
0.81 mm (1892–1897)
1 mm (1926–1945)
1.5 mm 1.21 mm (1948)
1.21 mm (1950–1980)
1.26 mm (1982–2001)
Métal Argent .569 Argent .640 Zinc Nickel

Source[1],[2]

Le dubbeltje dans la cultureModifier

Pour bien visualiser sa taille, il suffit de prendre un CD, car Joop Sinjou, chef du développement des produits audio à Philips, a raconté[3]que la décision la plus rapide avait été celle du diamètre du trou central du CD : il mit un dubbeltje sur la table et ce fut aussi son diamètre.

 
Dubbeltje op zijn kant, Roel Bendijk qui commémore le raz-de-marée en mer du Nord en 1953.

Dubbeltje est aussi utilisé dans les expressions Voor een dubbeltje op de eerste rij/rang (willen) zitten (vouloir s'asseoir au premier rang pour un dubbeltje : en vouloir plus que ce que le prix payé donne droit ; et Dat was een dubbeltje op zijn kant (il l'a échappé belle). C'est d'ailleurs le titre d'une sculpture de Roel Bendijk : lors du raz-de-marée en mer du Nord en 1953, un pêcheur, le maire de Nieuwerkerk aan den IJssel demanda au capitaine du plus long bateau de la commune de placer son bateau dans une brêche qui s'était ouverte dans la digue. Evergroen le fit, réussit, et en mettant du sable, ils évitèrent qu'un large et peuplé territoire soit sous les eaux[4].

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. /pays-bas-2.html « numista.com », Numista (consulté le )
  2. « numista.com » (consulté le )
  3. (nl) Frank Beijen, « Philips geëerd voor uitvinding compact disc », sur Trouw,
  4. Why the Little Dutch Boy Never Put his Finger in the Dike : https://www.dutchgenealogy.nl/why-the-little-dutch-boy-never-put-his-finger-in-the-dike/