Droits LGBT en Nouvelle-Zélande

Les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) en Nouvelle-Zélande peuvent faire face à des difficultés légales que ne connaissent pas les résidents non-LGBT.

Légalisation de l'homosexualitéModifier

Les relations homosexuelles masculines ont été décriminalisées en 1986.

MariageModifier

Depuis le , le mariage entre personnes de même sexe est légalisé en Nouvelle-Zélande, avec 77 voix pour, et 44 voix contre[1].

AdoptionModifier

L'adoption homoparentale est légale depuis 2013.

Personnalités publiquesModifier

En 1999, Georgina Beyer devient la première personne trans à être élue députée en Nouvelle-Zélande et dans le monde[2].

En 2020, la scène politique néo-zélandaise est l'une de celles mettant le plus en avant les personnes LGBT dans le monde. Huit parlementaires du Parti travailliste sont ouvertement LGBT : Louisa Wall, Meka Whaitiri (en), Tāmati Coffey (en), Glen Bennett (en), Shanan Halbert (en), Grant Robertson (en), Kiri Allan et Ayesha Verrall. Ces trois derniers sont membres du cabinet Ardern ; il s'agit dès lors du gouvernement le plus ouvert sur le sujet dans l'histoire du pays[3],[4].

Tableau récapitulatifModifier

Dépénalisation de l’homosexualité   Depuis 1986
Majorité sexuelle identique à celle des hétérosexuels   Depuis 1986
Interdiction des discours de haine contre les LGBT   Depuis 1993
Interdiction de la discrimination liée à l'orientation sexuelle à l'embauche   Depuis 2009
Interdiction de la discrimination liée à l'identité de genre dans tous les domaines   Depuis 2009
Mariage civil ou partenariat civil   Depuis 2013
Adoption conjointe dans les couples de personnes de même sexe   Depuis 2013
Adoption par les personnes homosexuelles célibataires   Depuis 2013
Droit pour les gays de servir dans l’armée   Depuis 1993
Droit de changer légalement de genre (après stérilisation)   Depuis 1993
Gestation pour autrui pour les gays  
Accès aux FIV pour les lesbiennes   Depuis 2004
Autorisation du don de sang pour les HSH   Depuis 1998

NotesModifier

  1. « Nouvelle-Zélande: mariage gay légalisé », sur Le Figaro, (consulté le ).
  2. Florian Bardou, « Tomoya Hosoda, premier homme transgenre élu au Japon (et dans le monde) », sur Libération, (consulté le ).
  3. « Jacinda Ardern appoints most diverse cabinet in New Zealand history », sur Financial Times (consulté le ).
  4. « New Zealand is now home to the queerest parliament in the world », sur sbs.com, (consulté le ).

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :