Ouvrir le menu principal

Le droit à l'honneur est le droit de chacun à protéger son honneur.

Pour P. Kayser[1], le droit à l'honneur est un « faux droit de la personnalité », qui ne peut recevoir le qualificatif de droit subjectif et qui est seulement un intérêt légitime juridiquement protégé (notamment par une action en réparation du dommage causé).

Lien interneModifier

Voir aussiModifier

Bibliographie
Références
  1. « Les droits de la personnalité, aspects théoriques et pratiques », RTD civ. 1971.445, spéc. no9 et s.