Ouvrir le menu principal

Drapeau et armoiries du canton d'Uri

Drapeau du canton d'Uri
Les couleurs cantonales sont le jaune et le noir[1]
Les couleurs cantonales sont le jaune et le noir[1]
Utilisation Drapeau civil et d'État, pavillon marchand et d'État FIAV normal.svg
Caractéristiques
Création ~ 1231[2]
Proportions 1:1
Éléments Une tête d'aurochs noire sur fond jaune

Armoiries du canton d'Uri
Image illustrative de l'article Drapeau et armoiries du canton d'Uri
Détails
Adoption 1231
Usage Autorités cantonales

Le drapeau et les armoiries uranaises sont des emblèmes officiels du Canton d'Uri.

HistoireModifier

Déjà, en 1249 un sceau triangulaire cantonal représentait le taureau avec un anneau dans le museau[2]. Le sceau aurait été créé en 1231, lorsque le Roi Henri II de Souabe accorda l'immédiateté impériale au canton le [3]. Ce n'est qu'en 1489 qu'on constata le taureau tirant la langue[2]. Cette image perdura à travers les siècles et est toujours d'actualité.

La plus ancienne bannière connue du canton et existant encore aujourd'hui remonte à 1315 et à la Bataille de Morgarten. Toutefois, le vexillologue Louis Mühlemann estime déjà qu'en 1231, lorsque le canton se dota d'un sceau, le drapeau vint accompagner les armoiries.

L'héraldiste Adolphe Gauthier indique dans son ouvrage que les cantons de la Suisse primitive avaient tous des bannières avec du rouge[4]. Il rapporte que la première bannière devait probablement consister en une tête de taureau blanche sur fond rouge.

SignificationModifier

Le nom d'Uri proviendrait du mot latin Urus ayant donné en français le mot aurochs[4]. D'autres sources invoquent également les premiers Alamans qui colonisèrent la région puisque Ur signifierait une terre non défrichée[1]. En outre, l'anneau représenterait la domestication de l'aurochs par les premiers colons [4],[1],[5]

Le jaune et le noir proviendraient des couleurs du blason du Saint-Empire romain germanique[1],[5].

DescriptionsModifier

Description vexillologiqueModifier

La description vexillologique du drapeau uranais est « Sur fond jaune, une tête de taureau noire avec l'anneau et la langue rouge »[2].

Description héraldiqueModifier

La description héraldique des armoiries uranaises est « D'or au rencontre de taureau de sable, bouclé et lampassé de gueules ».

Autre représentation vexillologique et héraldiqueModifier

Le drapeau est également décliné sous forme d'oriflamme, soit en queue de pie, soit en base plate. L'oriflamme des cantons reprenant le drapeau cantonal dans sa partie supérieure et les couleurs cantonales dans la partie inférieure est appelée un drapeau «complet». Le jaune doit toujours être hissé près de la hampe. À noter que le site internet du canton représente le drapeau d'Uri uniquement de façon bicolore: la langue et l'anneau sont noirs et non rouges[6].

Utilisation et mentionModifier

Les armoiries se retrouvent sur les plaques d'immatriculation arrières de véhicules enregistrés dans le canton d'Uri.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Usage des drapeaux,étendards et fanions (Règlement sur les drapeaux) - Règlement 51.340 f, Armée suisse, p. 55, consulté le 26 juillet 2017
  2. a b c et d Louis Mühlemann, Armories et drapeaux de la Suisse : 700 Jahre/ans/anni/onns Confoederation Helvetica, Éditions Bühler AG, , 162 p., p. 125-129
  3. « Uri » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  4. a b et c Adolphe Gauthier, Les armoiries et les couleurs de la Confédération et des cantons suisses, Genève: H. Georg, , 158 p. (lire en ligne), p. 36-50
  5. a et b (en) Uri canton (Switzerland), Flags of the World, consulté le 27 juillet 2017
  6. UR.ch

Articles connexesModifier