Double seigneurie de Maastricht

Double seigneurie de Maastricht

 – 
591 ans

Drapeau
drapeau
Devise « Trajectum neutri Domino sed paret utrique »
Informations générales
Capitale Maastricht
Langue latin
moyen néerlandais
français
maastrichtois (dialecte oral)
Chef de l’État
1204 – 1795 Prince-évêque de Liège
Duc de Brabant

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Dinghuis, lieu où siégeait la double seigneurie de Maastricht

La double seigneurie est le régime politique qui fut en vigueur à Maastricht de 1204 à 1794 (en néerlandais : Tweeherigheid van Maastricht).

En 1204, la ville de Maastricht, qui se trouvait jusqu'alors contrôlée par l'évêque de Liège, se trouva cédée par l'empereur du Saint-Empire romain germanique aux ducs de Brabant. À partir de ce moment, la ville fut placée sous double tutelle de la Principauté de Liège et du Duché du Brabant.

Étant donné que le stadhouder Frédéric-Henri prit ses distances avec l'Espagne en 1632, les États généraux des Provinces-Unies récupérèrent la tutelle sur la ville (comme ils le faisaient également sur les territoires du comté de Flandre et du duché de Brabant sous leur contrôle).

La double seigneurie resta sous cette forme de condominium, sous tutelle des deux souverains des États-Généraux et du Prince-évêque de Liège. Cette situation durera jusqu'en 1794, date à laquelle la France prit la ville, et l'institua chef-lieu du département de la Meuse-Inférieure jusqu'en 1814.