Ouvrir le menu principal

Dominique Taddei

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taddei.

Dominique Taddei
Fonctions
Député de Vaucluse
Élu dans la 1re circonscription

(7 ans, 11 mois et 29 jours)
Réélection 21 juin 1981
Législature VIe et VIIe
Prédécesseur Henri Duffaut
Successeur Scrutin proportionnel
Biographie
Date de naissance (81 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique PS
Profession Professeur des universités

Dominique Taddei, né le à Paris, est un professeur des universités et homme politique français, membre du Parti socialiste (PS).

BiographieModifier

Fils de François et Antoinette Taddei, il se marie en 1967 avec Catherine Donsimoni, avec laquelle il a quatre enfants, les chercheurs François Taddei et Angela Taddei, la dramaturge Antonia Taddei, et l'économiste Julia Taddei.

Carrière professionnelleModifier

Dominique Taddei s'est spécialisé dans les questions portant sur le temps de travail, tant sur les questions de réduction des horaires hebdomadaires que sur le problème des retraites.

Comme économiste, il a enseigné aux universités d'Amiens, d'Aix-Marseille et de Paris-XIII.

Il a été le premier président de l'université de Picardie-Jules-Verne, de 1971 à 1973.

Carrière politiqueModifier

En tant qu'homme politique, il a été secrétaire national du Parti socialiste, adjoint à la mairie d'Avignon et député socialiste de Vaucluse entre 1978 et 1986[1]. À ce titre, il exerce la fonction de président de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations de 1981 à 1985.

Il est ensuite membre du forum de la gauche citoyenne. Il est expert auprès la Commission européenne et membre du Conseil d'analyse économique auprès du Premier ministre entre 1997 et 1999[2], ainsi que membre du Conseil économique et social.

Il est passionné par l'histoire de la Corse et de la Provence dont il est originaire, et sur laquelle il écrit régulièrement.

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fiche de l'Assemblée nationale
  2. Anciens membres du CAE, site du Conseil d'analyse économique, consulté le 14 janvier 2017