Dominion de Ceylan

prédécesseur de l’actuel État du Sri Lanka
Ceylan
(en) Ceylon

1948–1972

Drapeau
Drapeau de 1948 à 1951.
Blason
Hymne Sri Lanka Matha
Informations générales
Statut Dominion
Capitale Colombo
Langue(s) Anglais, cingalais, tamoul
Religion Bouddhisme, christianisme, hindouisme, islam
Monnaie Roupie srilankaise
Démographie
Population () 7 060 000 hab.
8 100 000 hab.
11 000 000 hab.
12 800 000 hab.
Densité () 108 hab./km2
123 hab./km2
168 hab./km2
195 hab./km2
Superficie
Superficie 65 610 km2
Histoire et événements
Indépendance
République
Monarque
George VI
Élisabeth II
Gouverneur général
Henry Monck-Mason Moore
Herwald Ramsbotham
Oliver Ernest Goonetilleke
William Gopallawa
Premier ministre
Don Stephen Senanayake
Dudley Shelton Senanayake
John Kotelawala
Solomon Bandaranaike
Sirimavo Bandaranaike

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Ceylan (nom officiel), ou dominion de Ceylan (en singhalais : ලංකා ඩොමීනියන් රාජ්‍යය), est un dominion du Commonwealth entre 1948 et 1972. Il est le fruit de l'indépendance du Ceylan britannique.

En 1972, la Premier ministre Sirimavo Bandaranaike instaure une nouvelle Constitution qui change le nom de Ceylan en Sri Lanka ; le pays devient une république au sein du Commonwealth.

HistoireModifier

Indépendance et croissanceModifier

Après la Seconde Guerre mondiale, la pression publique pour l'indépendance augmente. La colonie britannique de Ceylan obtient son indépendance le , avec une Constitution amendée prenant effet à la même date. L'indépendance est accordée en vertu du Ceylan Independence Act de 1947. Les traités militaires conclus avec le Royaume-Uni autorisent la présence des bases aériennes et maritimes britanniques dans le pays. Les officiers britanniques restent également en poste dans la plupart des grades supérieurs de l'armée. Don Stephen Senanayake devient le premier Premier ministre de Ceylan. Plus tard en 1948, lorsque Ceylan demande à devenir membre de l'Organisation des Nations unies, l'Union soviétique pose son veto. L'URSS a pour conviction que le dominion de Ceylan n'est que nominalement indépendant et que les Britanniques y exercent toujours le contrôle : la majorité des postes de pouvoir sont en effet toujours contrôlés par une élite blanche[1]. Toutefois, à l'instar des autres dominions, le Royaume-Uni n'exerce plus aucun pouvoir sur le pays.

RéformesModifier

PolitiqueModifier

Le pays adopte le système de Westminster, et les élections législatives donnent les pouvoirs exécutifs au Premier ministre, qui ne peut gouverner qu'avec la confiance du Parlement.

Le gouverneur général de Ceylan est nommé par la reine de Ceylan, Élisabeth II, sur proposition du Premier ministre. Comme dans les autres dominions, c'est ainsi le gouvernement de Ceylan qui choisit son gouverneur général.

ÉconomieModifier

MilitaireModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Jennings, W. Ivor, « Ceylon ».