Solomon Bandaranaike

homme politique sri-lankais

Solomon West Ridgeway Dias Bandaranaike
Illustration.
Fonctions
Premier ministre de Ceylan

(3 ans, 5 mois et 14 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Oliver Ernest Goonetilleke
Prédécesseur John Lionel Kotelawala
Successeur Wijayananda Dahanayake
Chef de l'opposition

(3 ans, 8 mois et 9 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Herwald Ramsbotham
Oliver Ernest Goonetilleke
Prédécesseur Nanayakkarapathirage Martin Perera
Successeur Nanayakkarapathirage Martin Perera
Ministère de la Santé

(3 ans, 9 mois et 16 jours)
Monarque George VI
Gouverneur Herwald Ramsbotham
Prédécesseur W. A. de Silva
Successeur Dudley Senanayake
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Colombo, Ceylan britannique
Date de décès (à 60 ans)
Lieu de décès Colombo, Dominion de Ceylan
Nature du décès Assassinat
Nationalité Sri-lankaise
Parti politique Sri Lanka Freedom Party (1951-1959)
United National Party (1946-1951)
Conjoint Sirimavo Bandaranaike (Future Premier ministre)
Enfants Chandrika Kumaratunga (Future Présidente)
Sunethra Bandaranaike
Anura Bandaranaike
Profession Barrister
Religion Bouddhisme
Premier ministre de Ceylan

Solomon West Ridgeway Dias Bandaranaike (Cingalais:සොලමන් වෙස්ට් රිජ්වේ ඩයස් බණ්ඩාරනායක) (Tamoul:சாலமன் வெஸ்ட் ரிச்சர்ட் டயஸ் பண்டாரநாயக்கா), né le à Ceylan, mort le (à 60 ans), il est souvent appelé S.W.R.D. Bandaranaike. Il est le quatrième premier ministre de Ceylan du à son assassinat le par un moine bouddhiste[1],[2].

BiographieModifier

JeunesseModifier

Salomon Bandaranaike est né à Colombo, île de Ceylan,dans la famille Bandaranaike, une riche famille autochtone cinghalaise d'obédience anglicane et participant à l'administration du pays sous domination britannique. Son Père est Solomon Dias Bandaranaike le Maha Mudaliyars (en)[3] et sa mère Daisy Ezline Obeyesekere, fille de Solomon Christoffel Obeyesekere, membre du parlement de Ceylan. Solomon père nomma son fils en hommage au gouverneur de Ceylan West Ridgeway, parrain de l'enfant. il a deux sœurs, Alexandra Camelia et Anna Florentina. Forester Obeysekera est son oncle maternel[4] .

Il reçoit une éducation de Henry Young, un précepteur anglais de Nuwaraeliya en sa deumeure de Horagolla Walauwa à Attanagalla et fut inscrit dans l'établissement Saint Thomas College, à Mutwal, hébergé par le révérend William Arthur Stone. Il réussit le concours d'entrée de Cambridge avec les honneurs en anglais, latin, grec et français, deuxième de sa promotion dans l'empire britannique cette année là. Il se forma également à Christ Church, Oxford, où il étudia la philosophie, la politique et l'économie et reçu son diplôme avec les honneurs en 1923. À Oxford, il est secrétaire de l'Oxford Union et président de la Majlis Society; il a pour contemporain notamment Anthony Eden. En 1924, il est reçu au barreau en tant que membre de l'Honourable Society of the Inner Temple. À son retour à Ceylan, il prête serment en tant qu'avocat à la court suprême de son pays d'origine[5].

Carrière politiqueModifier

Chef de l'oppositionModifier

Premier ministre exécutifModifier

AssassinatModifier

Son assassin est Talduwe Somarama.

FamilleModifier

Sa femme Sirimavo Bandaranaike reprendra son travail, et deviendra Premier ministre de Ceylan. Elle sera la première femme du monde à occuper un poste de chef d'état exécutif.

Sa fille Chandrika Kumaratunga deviendra Président du Sri Lanka.

HéritageModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « S.W.R.D.Bandaranaike,or Solomon West Ridgeway Dias Bandaranaike (Prime Minister of Sri Lanka) », Britannica Online
  2. (en) « BANDARANAIKE SOLOMON », Encyclopædia Universalis
  3. L' aide-de-camp autochtone, chef des interprètes et des conseillers du Governeur de Ceylan
  4. Richard Nyrop, Sri Lanka, a Country Study, Supt. of Docs., U.S. G.P.O., , 197 p.
  5. [1]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) C. A. Gunarwardena, « Solomon W(est) R(idgeway) D(ias) Dias Bandaranaike », in Encyclopedia of Sri Lanka, New Dawn Press, New Delhi, 2006 (2e éd.), p. 40-41 (ISBN 978-1932705485)

Liens externesModifier