Le Dodécaschène du grec: δυώδεκα σχοῖνοι, est le nom donné par les géographes de l'époque gréco-romaine[1] à la partie de la Nubie qui s'étend immédiatement au sud de Philæ, et qui fut occupée à partir d'Auguste par les légions. D'autres documents nomment ce même pays le Commilitonium (confins militaires de l'Égypte). La Nubie complète s'appela parfois vers le même temps, le Triacontaschène, c'est-à-dire le pays des trente schènes.

Dioclétien retire les troupes romaines en 298, autorisant les Nobates à se défendre eux-mêmes contre les envahisseurs.

Notes et référencesModifier

  1. Hérodote, Histoires, Livre II, 29

BibliographieModifier

  • Nouveau Larousse illustré, 1897, tome III, dir. Claude Augé

Liens externesModifier