Discussion:Bonté

Dernier commentaire : il y a 16 ans par Nicolas Messina dans le sujet Bandeau
Autres discussions [liste]
  • Admissibilité
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives
  • Commons

Sentiments != morale modifier

"La bonté est du domaine de la morale."

Cela semble pouvoir se discuter, et vigoureusement. La bonté constitue en effet un trait de caractère. Or la morale ne s'occupe pas des traits de caractère, qui d'ailleurs ne se commandent pas, mais uniquement des actes. En ce sens, et comme le rappelle Comte-Sponville, la morale vient se substituer en cas de besoin à la bonté défaillante (par exemple la notion de "devoir envers les parents" vient compenser un éventuel "amour filial" devenu défaillant) .

La bonté ne constitue donc nullement un élément de la morale.

Je serais tenté de rappeler qu'au contraire de nombreux moralistes estiment qu'il n'y a pas vraiment acte moral quand celui-ci s'accomplit par inclination et sans difficulté.

François-Dominique 18 aoû 2004 à 02:46 (CEST)


Je pense que la bonté n’est pas un trait de caractère. Il n’y a pas des bons et des méchants comme dans les films hollywoodiens. Chacun peut agir comme il le veut et son action peut être bonne ou mauvaise. À ce titre, la bonté est un repère dans la réflexion sur la morale. L'éthique sert à déterminer ce qui est bien et ce qui est mal. L'existence de l'éthique suppose que les hommes peuvent en prendre acte et agir dans le bien ou dans le mal, et que donc ils peuvent décider, indépendamment de leurs traits de caractères ou personnalité ou "tendances naturelles". Si Monsieur Compte-Sponville a dit cela et seulement cela, sa pensée me paraît particulièrement défective. Le devoir ne peut pas remplacer l’amour : un père qui déteste son fils mais qui veut se faire bien voir sous le rapport de la morale par son environnement trouvera toujours le moyen inconsciemment de lui faire du mal. Il conservera sa bonne moralité mais ses actions ne seront pas bonnes. --Nicolas Messina 11 mai 2007 à 01:53 (CEST)Répondre

Un commentaire apparaissant dans le texte de l'article modifier

(je transfère ici ce commentaire)--le 18 janvier 2006

"Il me semble que la traduction en anglais serait « kindness » mais le redirect vers « gift », cadeau, me parait faussé." semri jawad

Point de vue sur l'article modifier

Selon l'article :
"La religion et en particulier le Christianisme place avec emphase le côté positif de cette attitude avec la charité et la miséricorde."
---
Est-il sûr qu'il existe des religions non monothéistes qui prônent la bonté ? Il me semble que non. C'est une singularité judéo-chrétienne. Les dieux païens réclament des sacrifices et les hommes passent pour être les jouets de leurs fantaisies, bonnes ou mauvaises, de sorte que tous les ordres sociaux et les pouvoirs sont justifiés par ces fantaisies. Certains dieux païens sont plus gentils que d’autres (par exemple Vénus est meilleure que Mars), mais je me demande si un paganisme a déjà demandé à ses fidèles de pratiquer la bonté.
Le reste du message me paraît être d’ordre poétique ou ésotérique et non didactique. Le jeu de mot sur la sympathie est particulièrement suspect. Il vaudrait mieux envoyer ce genre de textes sur Wikipen, je pense. --Nicolas Messina 11 mai 2007 à 01:53 (CEST)Répondre

Bandeau modifier

En réponse au bandeau apposé, je souhaite que cet article continue à exister sur Wikipedia et je projette de me pencher sur la notion de bonté telle qu’elle apparaît dans le Nouveau Testament, dans les mois qui viennent. Sans me faire d’illusion sur la capacité d’un article à faire évoluer les comportements, l’exactitude d’un discours sur la bonté me semble importante. La bonté n’est pas une béatitude passive ni un faux espoir tragique ni seulement un prétexte à faire la révolution et imposer des dictatures ni seulement un colifichet à la mode qu’on agite dans les talk shows pour se faire bien voir : elle peut devenir une question de vie ou de mort. D’après moi, elle est un prélude à l’amour qui selon la Bible vue par René Girard est le seul remède à la violence. --Nicolas Messina 17 novembre 2007 à 17:18 (CET)Répondre

4 lignes sur la bonté modifier

Quatre lignes en tout et pour tout sur la bonté. Et des centaines sur tel ou tel footballeur. Voilà qui en dit long sur la "ligne éditoriale" de l'encyclopédie collaborative et sur les priorités culturelles de ses "administrateurs"... Mais seraient-ce quatre lignes puissantes, lumineuses dans leur concision, on s'empresserait de les étoffer de considérations non moins pertinentes. Hélas, ce sont quatre lignes indigentes et en grande partie inexactes. Et l'on sait que si l'on reprend tout à zéro, on sera qualifié de saboteur... sans la moindre bonté. It's just hopeless. Dico Tommy

Revenir à la page « Bonté ».