Ouvrir le menu principal

Direction générale de l'Alimentation

Administration française spécialisée
Direction générale de l'alimentation
Cadre
Type
Pays
Organisation
Direction
Bruno Ferreira (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
SIREN
Annuaire du service public

La direction générale de l'Alimentation (DGAL ou DGAl) est une direction dépendant du ministère français de l'Agriculture et de l'Alimentation. Son domaine de compétence recouvre la qualité et la protection des végétaux, la santé et la protection animales, la sécurité sanitaire des aliments, l'offre alimentaire et les contrôles aux frontières.

HistoriqueModifier

Cette direction générale a été créée en 1987, succédant à la direction de la Qualité, elle-même constituée en 1976 sur la base de la direction des Services vétérinaires du ministère de l’Agriculture (qui comprenait à l’époque le service de la Répression des fraudes, transféré à la DGCCRF).

Elle fut réformée en 1997 et par la loi d'agriculture de 1999 afin de se concentrer sur la sécurité alimentaire des produits, en liaison avec l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa, devenue Anses, Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, en 2010), créée en 1999. En se recentrant sur les missions de réglementation et de contrôle, la DGAL perd les missions économiques qui sont alors confiées à la direction des Politiques économiques et internationales[1].

La DGAL a été dirigée successivement par :

  • André Chavarot : 1987-1989
  • Jean-François Guthmann : 1989-1994
  • Philippe Guérin : 1994-1996
  • Marion Guillou : 1996-2000
  • Catherine Geslain-Laneele : 2000-2003
  • Thierry Klinger : 2003-2004
  • Sophie Villers : 2004-2006
  • Jean-Marc Bournigal : 2006-2009.
  • Pascale Briand : 2009-2012
  • Patrick Dehaumont : du 9 février 2012 au 30 avril 2019 (décret du 9 février 2012 - JORF no 0035 du 10 février 2012 page texte no 72)
  • Bruno Ferreira, depuis le 2 mai 2019[2].

Loïc Evain est directeur général adjoint et CVO (Chief Veterinary Officer) depuis le 4 mai 2015.

RôleModifier

Ses leviers d’action se situent sur les plans juridique, du contrôle, de la police sanitaire et de la gestion des urgences sanitaires. Elle intervient également pour défendre les positions françaises au niveau européen. Elle pilote la politique nationale de l’alimentation et coordonne les plans d’action en région adaptés aux situations locales.

OrganigrammeModifier

Directeur : Bruno Ferreira

Directeur général adjoint : Loïc Evain

  • Brigade d'enquêtes vétérinaires et phytosanitaires
  • Mission des urgences sanitaires
  • Mission de valorisation des actions et de la stratégie
  • Mission des affaires générales
  • Service de l'alimentation
  • Service des actions sanitaires en production primaire
  • Service de la gouvernance et de l'international dans les domaines sanitaire et alimentaire
  • Secrétariat interministériel du Conseil national de l'alimentation

FonctionnementModifier

Pour mettre en œuvre ses actions sur le terrain, la direction générale de l'Alimentation s'appuie sur les services déconcentrés de l'État :

  • en région avec les directions régionales de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF) ;
  • en département avec les directions départementales de la Protection des populations (DDPP) et les directions départementales de la Cohésion sociale et de la Protection des populations (DDCSPP) ;
  • en départements et régions d'outre-mer avec les directions de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DAAF).

La DGAL délègue certaines missions à des organismes à vocation sanitaire (santé animale et végétale), à des vétérinaires mandatés (santé et protection animale) et dans le cas particulier de la santé des semences et plants, aux services de contrôle de la qualité des semences (SOC, CTIFL, FranceAgriMer)[3].

Moyens humainsModifier

Instrument opérationnel de l’action publique, la DGAL regroupe 4 800 personnes qui s’appuient sur un maillage territorial et des relais de compétences diverses dont 14 000 vétérinaires praticiens détenant le mandat sanitaire, 30 laboratoires nationaux de référence et sur 150 laboratoires d’analyses spécialisés majoritairement composés de laboratoires départementaux d’analyse[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Les missions de la direction générale de l'Alimentation », sur lsa-conso.fr, (consulté le 6 novembre 2018).
  2. « Bruno Ferreira nommé directeur général de l'alimentation », Alim'agri,‎ (lire en ligne)
  3. « Plan national de contrôles officiels pluriannuel (PNCOPA) - 2016-2010 », sur economie.gouv.fr (consulté le 7 novembre 2018), p. 12
  4. « Rapport d'activités 2017 de la DGAL », sur agriculture.gouv.fr (consulté le 6 novembre 2018)

Voir aussiModifier