Der Ring des Polykrates (opéra)

opéra de Erich Wolfgang Korngold
Der Ring des Polykrates
Genre Opéra
Musique Erich Wolfgang Korngold
Livret Leo Feld
Langue
originale
Allemand
Sources
littéraires
Der Ring des Polykrates de Heinrich Teweles
Dates de
composition
1913-1914
Création 28 mars 1916
Théâtre national de Munich

Personnages

  • Wilhelm Arndt, Le maître de chapelle
  • Laura, sa femme
  • Florian Döblinger, timbalier et copiste de partitions
  • Lieschen, servante de Laura
  • Peter Vogel, ami de Wilhelm

Der Ring des Polykrates (op. 7) est un opéra d'Erich Wolfgang Korngold basé sur un livret de Leo Feld, révisé par Julius Korngold, le père du compositeur, et basé sur l'œuvre éponyme de Heinrich Teweles.

ArgumentModifier

Un après-midi d'automne de l'année 1797, dans une salle dans le style de la fin du XVIIIe siècle d'une petite résidence saxonne, Florian et Lieschen s'accordent sur leur désir de se marier. Wilhelm et Laura, deux heureux époux, sont heureux de la promotion de Wilhelm comme maître de chapelle. Peter Vogel, ami de Wilhelm, à qui on a volé des papiers et de l'argent pendant le voyage, annonce sa visite dans une lettre et lui demande de le retrouver à un bureau de poste. Alors que la chambre d'hôte est en préparation pour la visite annoncée, Laura écrit dans son journal intime la brève amourette qu'elle a eue pour Vogel.

Vogel arrive et regarde d'abord le confort de l'appartement de Wilhelm, qui prend conscience de son malheur. La conversation suivante avec Wilhelm traite de la malchance de Vogel et de la chance de Wilhelm. Vogel évoque la ballade L'Anneau du Polycrate de Friedrich Schiller, pour que Wilhelm sache bien ce qu'il a sacrifié dans le mariage. Wilhelm cherche alors noise avec Laura, lui demande sa loyauté et lui fait des reproches, afin que Laura ne puisse plus garder la paix. Maintenant, Florian met également sa Lieschen à l'épreuve en essayant par tous les moyens d'imiter son maître, ce que Lieschen considère comme les caprices d'un ivrogne. Wilhelm et Laura sont les témoins de cette imitation, ce qui les rend conscients de leur incompréhension mutuelle. Florian et Lieschen reçoivent au cours de l'illumination heureuse de ce malentendu la licence du mariage, tandis que Vogel est désigné comme une victime des dieux et rudement mis à la porte comme un fauteur de trouble.

HistoireModifier

À 10 ans, Erich Wolfgang Korngold, à la recherche d'un sujet pour un opéra, découvre la comédie Der Ring des Polykrates de Heinrich Teweles d'après un texte de Friedrich Schiller. En 1913, le jeune compositeur crée le thème et en 1914 complète la partition. Comme l'œuvre est trop courte pour être jouée seule, la première a lieu le 28 mars 1916 en deuxième partie de la soirée après Violanta, le deuxième opéra de Korngold.

DistributionModifier

Rôle Typologie vocale Création
28 mars 1916
(Chef d'orchestre : Bruno Walter)
Wilhelm Arndt, Le maître de chapelle ténor Karl Erb
Laura, sa femme soprano Maria Ivogün
Florian Döblinger, timbalier et copiste de partitions Tenor Franz Gruber
Lieschen, servante de Laura soprano
Peter Vogel, ami de Wilhelm basse

OrchestrationModifier

Instrumentation de Der Ring des Polykrates
Bois
3 flûtes (aussi 3 piccolos), 2 hautbois (aussi 2 cors anglais),

2 clarinettes, 2 bassons, un contrebasson

Cuivres
3 cors, 2 trompettes

1 trombone,

Percussions
2 timbales

glockenspiel, xylophone, triangle, caisse claire, grosse caisse, cymbales, tam-tam

célesta

Cordes pincées
harpe

Source de la traductionModifier

Liens externesModifier