Denise Colomb

photographe française

Denise Colomb, née Denise Loeb le à Paris 10e et morte le (à 101 ans) à Paris, est une photographe française.

Denise Colomb
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 101 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Denise LoebVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Fratrie
Parentèle
Albert Loeb (d) (neveu)
Caroline Loeb (petite-nièce)
Martin Loeb (petit-neveu)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Archives conservées par

BiographieModifier

Denise Loeb naît à Paris le [1]. Elle fait sa scolarité au lycée Molière à Paris. Elle étudie le violoncelle au Conservatoire de Paris, mais, paralysée par le trac, elle refuse de passer le concours de sortie[2].

Elle réalise ses premiers portraits lors d'un séjour en Indochine (1935-1937), où elle accompagne son mari, Gilbert Cahen, ingénieur du génie maritime. Ce dernier lui offre son premier appareil photo, « un Super-Nettel avec un objectif Zeiss 50 mm »[2].

Pendant la guerre, pour échapper aux rafles antisémites ordonnées par le gouvernement de Vichy, sa famille se réfugie en 1943 à Dieulefit (Drôme) sous le faux nom de « Colomb », qu'elle reprendra à partir de 1947 comme pseudonyme en tant que photographe.

En 1948, elle se rend aux Antilles à l'invitation d'Aimé Césaire qui ayant découvert son travail photographique sur l'Indochine lui confie sa première mission photographique professionnelle. Elle entreprend par la suite de nombreux voyages en Inde, en Israël et en Europe. Elle collabore à diverses revues (Le Leicaïste, Regards, Le Photographe, Réalités) et effectue des travaux de commande pour Point de vue-Images du Monde[2].

C'est avec Antonin Artaud qu'elle débute, en 1947, une longue série de portraits d'artistes. Son frère, Pierre Loeb, qui possède à Paris une galerie renommée, l'introduit auprès de peintres et sculpteurs. À la suite d'Artaud, elle photographiera Nicolas de Staël (quelques mois avant son suicide), Giacometti, Picasso, assis dans l'escalier, ou encore Max Ernst posant devant les toits de Paris et Sergio de Castro en 1954, quand il expose à la Galerie Pierre (Pierre Loeb). Qu'elle photographie des célébrités ou des anonymes, cette passion du visage fut le fil directeur de son travail[2].

Parmi les nombreux autres artistes qu'elle a photographiés, on peut citer Yaacov Agam, Hans Arp, César Baldaccini (dit César), Jean Bazaine, Roger Bissière, Édouard Boubat, Georges Braque, Victor Brauner, Bernard Buffet, Alexander Calder, Marc Chagall, Dado, Géula Dagan, Sonia Delaunay, Eugène Dodeigne, Martie-Paule Duault, Gaston Duchamp (dit Jacques Villon), Jean Dubuffet, Georges Feher[3], Alexandre Garbell, Émile Gilioli, Natalia Gontcharova, Simon Hantaï, Hans Hartung, Jean Hélion, Charles-Edouard Jeanneret (dit Le Corbusier), Paul Kallos, Wifredo Lam, Henri Laurens, Étienne-Martin, Constantin Macris, André Masson, Georges Mathieu, Roberto Matta, Antoni Miralda, Joan Miro, Serge Poliakoff, Anton Prinner, Germaine Richier, Jean-Paul Riopelle, Georges Romathier, Pierre Soulages, Saül Steinberg, Arpad Szenes, Jean Tinguely, Raoul Ubac, Bram Van Velde, Jacques Villon, Victor Vasarely, Maria Elena Vieira da Silva, Zao Wou-Ki[4].

Le , elle fait don de son œuvre à l'État français (52 000 négatifs, 2 600 tirages d'époque et sa documentation personnelle). Depuis cette date, l'association Patrimoine photographique, sous la tutelle de la Direction de l'architecture et du patrimoine (ministère de la Culture et de la Communication), conserve et diffuse le fonds Denise Colomb.

Denise Colomb meurt le à Paris, à l’âge de 101 ans[5].


FamilleModifier

Denise Colomb est la sœur de Pierre Loeb, la grand-mère de Roland Cahen et la grand-tante de Caroline Loeb et d’Isabelle Weingarten[2].

Prix et distinctionsModifier

ExpositionsModifier

Liste non exhaustive

CollectionsModifier

  • Fonds Régional d'Art Contemporain Poitou-Charentes[7]
  • Musée national des beaux-arts du Québec[8]

Références et notesModifier

  1. Archives numérisées de l'état civil de Paris, acte de naissance no 10/1505/1902. Mention marginale : mariage en 1926 avec Gilbert Cahen (consulté le 13 juin 2012)
  2. a b c d et e Élisabeth Lebovici, « Denise Colomb, sa vue d’artistes » , Libération, 12 avril 2002.
  3. Photo reproduite dans Denise Colomb, Photos d'artistes 50/60, éditions 666, 1986.
  4. Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont, Donation Denise Colomb.
  5. « Denise Colomb, photographe-portraitiste des grands peintres du XXe siècle », Le Monde, 3 janvier 2004.
  6. Galerie de son frère.
  7. « Denise Colomb | FRAC Poitou-Charentes », sur frac-poitou-charentes.org (consulté le 24 février 2019)
  8. « Denise Colomb | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le 24 février 2019)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Robert d'Hooghe, « L'image d'une Société, Denise Colomb et ses modèles », Leica Fotografie, no 4,‎
  • Noël Bourcier, Jean-Luc Mercié, Anne de Mondenard et Patrick Roegiers, Denise Colomb, La Manufacture, collection Donations/Ministère de la culture, 1992.
  • Laurent Boudier, « La photographe et ses modèles », Télérama, n° 2429, 31 juillet 1996, p. 28-30.
  • « Portfolio : Denise Colomb », Réponses Photo, no 144,‎ (ISSN 1167-864X)
  • Portraits d'artistes - les années 50 / 60, 1986, édité par Carol-Marc Lavrillier, Éditions du Studio 666, Paris

Articles connexesModifier

Liens externesModifier