Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Demain (revue)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Demain.

Demain est une revue littéraire mensuelle française fondée en 1916 par Henri Guilbeaux. Le titre disparu en 1925.

Sommaire

HistoireModifier

La revue a été fondée par Henri Guilbeaux, un intellectuel pacifiste internationaliste. Il y publie des essais de Romain Rolland et des textes de Pierre-Jean Jouve, Marcel Martinet, Yvan Goll, Ernst Bloch mais aussi de nombreux militants bolchéviks. La revue est rapidement interdite en France. Disparue en 1918, elle fut l'organe des expatriés français en Suisse durant la Première Guerre mondiale.

« Ce sera le mérite durable de Guilbeaux d'avoir fondé et dirigé la seule revue importante de tendances pacifistes durant la première guerre mondiale, Demain, document que chacun doit relire, s'il veut réellement comprendre les courants intellectuels de cette époque »

— Le Monde d'hier. Souvenirs d'un Européen, Stefan Zweig

Le titre est repris en avril 1924 : il s'agit cette fois d'une revue illustrée dirigée par les journalistes et écrivains Raymond Escholier et Jean-Jacques Brousson. Publiée par l'éditeur Ferenczi & fils, dix-sept numéros sont parus avant qu'elle ne cesse en août 1925. Illustrés par des bois de Pierre Lissac, André Dignimont, Bécan, Carlègle, Auguste Roubille, Maximilien Vox, de nombreux écrivains et poètes collaborèrent à cette revue tels que Maurice Maeterlinck, François Mauriac, Montherlant, Philippe Soupault, Francis Carco, Pierre Benoit, Colette, Marcel Prévost, Jacques Hébertot, Louis Loucheur ainsi que le critique littéraire Robert Kemp, et, pour le cinéma, Marcelle Chaumeix. Le titre fut racheté par la Revue de France.

Notes et référencesModifier

NotesModifier


RéférencesModifier

SourcesModifier