Das Ungeheuer von London-City

film de Edwin Zbonek, sorti en 1964
Das Ungeheuer von London-City
Réalisation Edwin Zbonek
Scénario Robert A. Stemmle
Bryan Edgar Wallace
Acteurs principaux
Sociétés de production CCC-Film
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Policier
Durée 89 minutes
Sortie 1964


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Das Ungeheuer von London-City (en français, Le Monstre de London-City) est un film allemand réalisé par Edwin Zbonek, sorti en 1964.

Il s'agit de la sixième adaptation de Bryan Edgar Wallace produite par Artur Brauner lors du succès de la série Edgar Wallace (de).

SynopsisModifier

L'acteur Richard Sand incarne tous les soirs Jack l'Éventreur sur la scène du théâtre Edgar Allan Poe dans le quartier de Whitechapel à Londres. Sir George Edwards est un adversaire féroce de la pièce à succès. En tant que député, il voudrait introduire la censure dans le théâtre et interdire la représentation, d'autant plus que sa nièce Ann Morlay veut se marier contre son gré l'acteur Richard Sand. Sir George préférerait de loin voir sa nièce à côté de son ami d'enfance, le médecin policier Morel Greely.

Dans le même temps, Londres est tenue en suspens par une série horrible de meurtres. L'inspecteur Dorne et le médecin policier Greely doivent se rendre compte que les meurtres sexuels cruels ont beaucoup de points en commun avec les crimes de Jack l'Éventreur. Mais Richard Sand, qui vit de manière mystérieuse de plus en plus dans son rôle sur scène, n'est pas le seul suspect.

Au cinquième meurtre, une petite fille voit le meurtrier de près. C'est Morel Greely.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

HistoireModifier

À la suite de la série d'adaptations d'Edgar Wallace produites par Rialto Film commencée en 1959, dans les années 1960, de nombreux autres films policiers basés sur un modèle similaire voient le jour. En 1960, le producteur Artur Brauner lance sa propre série de films avec le docteur Mabuse et, à partir de 1962, CCC-Film fait des films inspirés de Bryan Edgar Wallace, le fils du célèbre écrivain. En plus des droits sur les romans, Brauner acquiert également le droit d'utiliser le nom de Bryan Edgar Wallace pour des scripts fictifs.

À l'exemple de Das Ungeheuer von London-City, Robert A. Stemmle propose un scénario, Das unheimliche Erbe que révise Bryan Edgar Wallace. Des suggestions de casting du producteur et des noms de rôles originaux sont notamment (les acteurs réellement engagés sont montrés en italique) :

Les précédentes adaptations de Bryan Edgar Wallace permettent à Brauner et à Gloria de convaincre Ilse Kubaschewski de distribuer ces films. Quatre jours avant la première de Das Phantom von Soho (réalisé par Franz Josef Gottlieb), le tournage de Das unheimlich Erbe suit du au à Berlin-Ouest. Une grande partie des plans extérieurs sont filmés ici, dans les environs immédiats des studios de cinéma CCC à Berlin-Haselhorst.

Comme Le Bourreau de Londres et Das Phantom von Soho (de), cette production est également en Ultrascope (1:2,35), format sophistiqué. En tant que réalisateur, Brauner pouvait à nouveau engager Edwin Zbonek, qui a mis en scène Le Bourreau de Londres, l'une des contributions les plus réussies de la série de films. Le titre devient Das Ungeheuer von London-City.

Le FSK sort le film le pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Le , l'âge est abaissée à 12 ans. À la fois artistiquement et commercialement, le film Das Ungeheuer von London-City, sorti le , ne réussit pas à égaler le succès des précédents films de la série. C'est le dernier film de Bryan Edgar Wallace pour le distributeur de films Gloria. Après le film Das siebente Opfer (de), qui est finalement commercialisé par Nora Filmverleih, la série de films de Brauner est temporairement abandonnée la même année. Ce n'est qu'en 1970 que la société de distribution de films Constantin se lance de nouveau dans un film de coproduction italo-allemande, L'Oiseau au plumage de cristal, qui est commercialisée en tant que film de Bryan Edgar Wallace.

Source de traductionModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier