Ouvrir le menu principal
Figuré dans le retable de Saint Luc de Mantegna

Daniel de Padoue, (en italien, Daniele da Padova) mort vers 304, était le diacre de saint Prosdocime, premier évêque de Padoue.

Sommaire

BiographieModifier

Daniel de Padoue était d'origine juive, d'après la tradition. Il aida Prosdocime dans sa mission d'évangélisation. Il mourut martyr sous Dioclétien, cloué sur une table. La translation de ses reliques a eu lieu le dans la cathédrale de Padoue.

Son existence avait été oubliée jusqu'à ce qu'on retrouve ses restes dans l'oratoire de saint Prosdocime: un arc romain en marbre de Carrare contenant un corps transpercé de clous, et une inscription indiquant : « Hic corpus Danielis martyris et levitae quiescit » : Le corps de Daniel, martyr et lévite, repose ici (dans la crypte de la cathédrale de Padoue). Le terme de « lévite » désigne traditionnellement les diacres, dont les lévites sont la préfiguration dans l'Ancien Testament.

IconographieModifier

Daniel est représenté en habit de diacre, portant une serviette et une bassine d'ablution.

PatronageModifier

Il est le patron des femmes dont le mari est à la guerre, et, à l'instar de saint Antoine de Padoue, réputé pour retrouver les objets perdus.

Daniel de Padoue est un des saints patrons de la ville de Padoue avec saint Antoine, saint Prosdocime et sainte Justine de Padoue ; il est fêté le 3 janvier.

SourcesModifier