Bannière de procession

La bannière de procession est une pièce de tissu orné en broderie d'un décor et souvent d'inscriptions spécifiques. Bannière, elle est portée dans les processions où elle fait office d'insigne d'identification pour une confrérie religieuse, une paroisse ou une congrégation (gonfalon de...). Elle est en général de forme rectangulaire, suspendue par le petit côté supérieur du rectangle à un bâton horizontal lui-même porté par une hampe. Elle peut comporter des cordons latéraux terminés par des pompons.

Bannières de procession, lors de la procession de l'Assomption en 2009 à Paris

Le port de la bannière en dépit de la difficulté, poids et effets du vent, sur de longues distances est un honneur, réglé par les traditions locales plus particulièrement dans les traditions des églises orientales.

En France les bannières de procession étaient par le passé souvent fabriquées dans des monastères ou des ateliers spécialisés dans la production d'articles religieux. Depuis 1953, en Bretagne, la maison "Le Minor" de Pont-l'Abbé en assure la fabrication, laquelle s'est arrêtée après le concile Vatican II avant de reprendre depuis la décennie 2000[1]. Les dessins en sont désormais beaucoup plus sobres, les dessins étant dus à des artistes comme Pierre Toulhoat, André Bouler, Patrick Camus et d'autres. Il faut environ trois mois à une brodeuse pour en faire une. La 50e bannière fabriquée par la maison "Le Minor" a été confectionnée en 2020 pour l'église de La Trinité-Langonnet[2].

IllustrationsModifier

BibliographieModifier

  • Joël Perrin (Joël) & Sandra Vasco Rocca, Thesaurus des objets religieux du culte catholique, Éditions du Patrimoine, Paris, 1999.
    • Christiane Hermelin Guillou, Bannières de Basse-Bretagne, Quimper, Amis de Louis Le Guennec, 2016.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :