Danaé (Le Corrège)

peinture du Corrège
Danaé
Correggio 008.jpg
Artiste
Date
Commanditaire
Type
Matériau
Dimensions (H × L)
158 × 189 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Collections
N° d’inventaire
125Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Danaé (ou Danaé et la pluie d'or) est une peinture de l'artiste italien de la Renaissance Le Corrège, exécutée vers 1531 et conservée à la Galerie Borghèse de Rome.

HistoireModifier

L'œuvre a été commanditée par le duc de Mantoue Frédéric II de Mantoue, comme élément d'une série dépeignant les amours de Jupiter, peut-être destinés au Salon Ovide, dans son Palais du Te de Mantoue. Après la mort du Duc, l'œuvre est partie en Espagne.

En 1584, le peintre Giovanni Paolo Lomazzo mentionne la toile à Milan, dans la collection du sculpteur Leone Leoni. Son fils Pompeo Leoni l'a ensuite vendue à l'empereur Rodolphe II (1601-1603); puis, en même temps que l'œuvre du Corrège Léda et le Cygne, elle a été ramenée de Prague à Stockholm comme butin de guerre par le roi Gustave Adolphe de Suède. Sa fille Christina, après avoir abdiqué, a apporté la toile avec elle à Rome. Après sa mort, le cardinal Decio Azzolino en a hérité, avant d'être par la suite détenue par Livio Odescalchi, duc de Bracciano, puis par Philippe II d'Orléans.

Comme la majorité de la collection de la famille d'Orléans, en 1792, la toile fut vendue à l'Angleterre, où elle est restée jusqu'à ce qu'en 1827, elle soit acquise à Paris par le prince Camille Borghèse pour sa collection romaine[1].

ThèmeModifier

La peinture dépeint la figure de la mythologie grecque Danaé, fille d'Acrisios, roi d'Argos. Un oracle ayant prédit qu'Acrisios serait tué par le fils de Danaé, il avait emprisonné sa fille dans une tour de bronze. Cependant, d'après le poète romain Ovide, dans ses Métamorphoses, Jupiter est parvenu jusqu'à elle sous la forme d'une pluie d'or et fait d'elle la mère de Persée.

Le Corrège dépeint Danaé couchée sur un lit, tandis qu'un enfant Eros la déshabille sous des pluies d'or venant d'un nuage. Au pied du lit, deux putti sont en train de tester s'il s'agit bien d'or.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Arthur Ewart Popham, Correggio's Drawings, London 1957, cat. nn. 82-83.