Ouvrir le menu principal

Déversement d'eaux usées de la mine Gold King de 2015

catastrophe industrielle dans le Colorado en août 2015, où 160 km de rivières sont pollué par des métaux lourds et de l'arsenic.
Rivière polluée par le liquide jaune orangé.

Le déversement d'eaux usées de la mine Gold King de 2015 (en anglais : 2015 Gold King Mine waste water spill) est une catastrophe industrielle qui a commencé le , aux États-Unis d'Amérique, lorsqu'une société sous-traitante de l'Environmental Protection Agency libère 11 millions de litres de drainage minier acide, contenant arsenic et métaux lourds, dans la rivière Animas, à Cement Creek, au Colorado[1],[2].

Sommaire

ChronologieModifier

Le , une société sous-traitante de l'Environmental Protection Agency, agence de protection de l'environnement nationale, libère 11 millions de litres de drainage minier acide, contenant arsenic et métaux lourds (dont du cadmium et du plomb), provenant d'une ancienne mine d'or, dans la rivière Animas.

La pollution s'étend sur 160 kilomètres et touche également l'état du Nouveau-Mexique et dans la Nation navajo (la plus grande réserve de nation américaine aux États-Unis), atteignant également le lac Powell

Le , la pollution touche Aztec (Nouveau-Mexique), puis la ville de Farmington le jour suivant. Le , elle atteint la rivière San Juan (Nouveau-Mexique) et Shiprock (Nation Navajo). Les métaux lourds se déposent apparemment au fond de la rivière, car ils sont insolubles excepté si l'eau est très acide[3].

Le , six jours après le début de la catastrophe, les eaux toxiques continuent toujours à s'écouler à une vitesse d'environ 1,9 à 2,6 m³/min[4].

AnnexesModifier