Cyprian Ekwensi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
EnuguVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Achimota school (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Cyprian Ekwensi, né le et mort le (à 86 ans), est un écrivain nigérian, auteur de nouvelles et de littérature d'enfance et de jeunesse.

BiographieModifier

Cyprian Ekwensi, de l'ethnie Igbo, est né à Minna, dans l’État du Niger. Il est originaire de Nkwelle Ezunaka dans la région du gouvernement local d'Oyi, dans l'État d'Anambra, au Nigéria. Son père était David Anadumaka, un conteur et chasseur d'éléphants[1]

Ekwensi a étudié au Government College à Ibadan[2], dans l'État d'Oyo, à Achimota College au Ghana. A la fin de ses études il quitte cet établissement pour aller étudier à l'école de foresterie d'Ibadan, après quoi il a travaillé pendant deux ans en tant qu'officier forestier. Durant le reste de sa vie il a également étudié la pharmacie à l'Institut technique de Yaba, à l'école de pharmacie de Lagos et à l'école de pharmacie de Chelsea de l'Université de Londres. Il a également enseigné au Collège Igbobi à Lagos.

Ekwensi a épousé Eunice Anyiwo et ils ont eu cinq enfants. Il a de nombreux petits-enfants, y compris son fils Cyprian Ikechi Ekwensi, qui porte le nom de son grand-père, et son aîné Adrianne Tobechi Ekwensi.

Il finit sa vie le 4 novembre 2007 à Enugu.

Œuvres traduitesModifier

  • La Brousse ardente (Burning Grass, 1961), Dakar, Présence africaine, 1978.
  • Jagua Nana (Jagua Nana, 1961), Dakar, Présence africaine, 1988.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Shola Adenekan, « Prolific Writer Who Chronicled Modern Life in West Africa », The New Black Magazine online,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mai 2019)
  2. « (en)Courte biographie de Cyprian Ekwensi », sur your dictionnary, .

Liens externesModifier