Ouvrir le menu principal

Coupe du monde de football des moins de 17 ans 1999

Coupe du monde
des moins de 17 ans 1999
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FIFA et NZS
Édition 8e
Lieu(x) Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Date Du
au
Participants 16 équipes
Affluence 216 853 (6 776 par match)

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Brésil Brésil
Vainqueur Drapeau : Brésil Brésil (2)
Deuxième Drapeau : Australie Australie
Troisième Drapeau : Ghana Ghana
Buts 93 (2,91 par match)
Meilleur joueur Drapeau : États-Unis Landon Donovan
Drapeau : États-Unis DaMarcus Beasley
Drapeau : Uruguay Alvaro Meneses
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Ghana Ishmael Addo (7)

Navigation

La Coupe du monde de football des moins de 17 ans 1999 est la huitième édition de la coupe du monde de football des moins de 17 ans dont la phase finale se déroule en Nouvelle-Zélande du 10 au . Seuls les joueurs nés après le 1er janvier 1982 peuvent participer au tournoi. C'est le premier tournoi organisé en Océanie.

Le Brésil devient la première équipe à conserver le trophée, grâce à une séance de tirs au but victorieuse contre l'Australie en finale, après un match nul et vierge après prolongation. Le dernier carré est complété par une équipe africaine, le Ghana, troisième, et emmenée par le meilleur buteur du tournoi, Ishmael Addo avec un total de 7 réalisations, et la sélection des États-Unis qui compte en son sein Landon Donovan et DaMarcus Beasley, désignés à l'issue de la compétition co-meilleurs joueurs du tournoi en compagnie de l'Uruguayen Alvaro Meneses.

L'Argentine est la grande absente de la phase finale, tout comme le Nigéria. Les sélections du Burkina Faso, du Paraguay et de Jamaïque participent au tournoi pour la première fois, tandis que le Qatar permet au Golfe Persique d'avoir un représentant en quart de finale pour la 6e fois en 8 éditions.


QualificationModifier

Les 16 équipes qualifiées pour le tournoi :

Phase finaleModifier

Premier tourModifier

Groupe AModifier

Lors du match d'ouverture, 14 103 spectateurs prennent place dans le jeune stade du North Harbour Stadium à Auckland. David Mulligan permet d'ouvrir la marque pour l'équipe locale face au recordman de participation (huit sur huit), les États-Unis. Mulligan permet aux jeunes All Whites de faire mieux que leur prédécesseur de 1997 (trois défaites, aucun but marqué et vingt encaissés). En seconde mi-temps, en cinq minutes, les Américains passent définitivement devant[1].

Après un prévisible revers face à l'Uruguay (5-0), les locaux décrochent leur première victoire contre la Pologne (2-1), première victoire en quinze matchs d'une sélection néo-zélandaise lors d'une phase finale FIFA. Les Polonais, vice-champion d'Europe et fort d'une préparation de trois ans, espéraient mieux qu'une élimination au premier tour[1].

Classement final :
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   États-Unis 7 3 2 1 0 4 2 +2
2   Uruguay 4 3 1 1 1 6 2 +4
3   Nouvelle-Zélande 3 3 1 0 2 3 8 -5
4   Pologne 2 3 0 2 1 3 4 -1
10 novembre États-Unis   2 1   Nouvelle-Zélande
11 novembre Uruguay   1 1   Pologne
13 novembre Uruguay   5 0   Nouvelle-Zélande
États-Unis   1 1   Pologne
16 novembre Nouvelle-Zélande   2 1   Pologne
États-Unis   1 0   Uruguay
États-Unis   2 - 1   Nouvelle-Zélande North Harbour Stadium, Auckland
19:30
Thompson   69e
Donovan   74e
Mulligan   16e Spectateurs : 14 103
Arbitrage :   Wolfgang Stark
(Rapport)

Uruguay   1 - 1   Pologne North Harbour Stadium, Auckland
19:30
Alvarez   46e Madej   51e Spectateurs : 3 623
Arbitrage :   Hicham Guirat
(Rapport)

Uruguay   5 - 0   Nouvelle-Zélande North Harbour Stadium, Auckland
13:45
Lapolla   42e
Peralta   45+1e
Leal   63e
Martinez   71e
Meneses   77e
Spectateurs : 10 265
Arbitrage :   Costas Kapitanis
(Rapport)

États-Unis   1 - 1   Pologne North Harbour Stadium, Auckland
16:00
Donovan   89e (pén.) Madej   43e (pén.) Spectateurs : 10 265
Arbitrage :   Robert Troxier Ayala
(Rapport)

Nouvelle-Zélande   2 - 1   Pologne North Harbour Stadium, Auckland
18:00
Mulligan   53e
Pearce   64e
Mierzejewski   88e Spectateurs : 7 643
Arbitrage :   Edgar Rangel Perez
(Rapport)

États-Unis   1 - 0   Uruguay North Harbour Stadium, Auckland
20:15
Onyewu   90e Spectateurs : 7 643
Arbitrage :   Kyros Vassaras
(Rapport)

Groupe BModifier

Fort de leur ossature "Barcelone-Madrid", les Espagnols champions d'Europe des moins de 16 ans se voient déjà sur le trône planétaire aux côtés de leur aînés champions du monde des moins de 20 ans quelques mois plus tôt. Après un match nul face aux Ghanéens (1-1) et un carton contre le Thaïlande (6-0) l'Espagne chute contre le Mexique (1-0) et se fait sortir du tournoi dès le premier tour[1].

Classement final :
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Ghana 7 3 2 1 0 12 2 +10
2   Mexique 6 3 2 0 1 5 4 +1
3   Espagne 4 3 1 1 1 7 2 +5
4   Thaïlande 0 3 0 0 3 1 17 -16
11 novembre Ghana   1 1   Espagne
Mexique   4 0   Thaïlande
13 novembre Espagne   6 0   Thaïlande
Ghana   4 0   Mexique
16 novembre Ghana   7 1   Thaïlande
Mexique   1 0   Espagne
Ghana   1 - 1   Espagne McLean Park, Napier
16:00
Mario   90+7e Attiku   45+2e Spectateurs : 4 000
Arbitrage :   Toru Kamikawa
(Rapport)

Mexique   4 - 0   Thaïlande McLean Park, Napier
18:15
Estrada   7e
Galindo   38e
Ramirez   53e
Grijalva   76e
Spectateurs : 3 950
Arbitrage :   Bruce Grimshaw
(Rapport)

Espagne   6 - 0   Thaïlande McLean Park, Napier
13:45
Aitor   35e,   44e,   90+1e
Albert   42e
Ernesto   45+1e
Jonathan   80e
Spectateurs : 5 200
Arbitrage :   Noel Bynoe
(Rapport)

Ghana   4 - 0   Mexique McLean Park, Napier
16:00
Lamptey   38e,   75e
Attiku   71e,   89e
Spectateurs : 5 200
Arbitrage :   Bruce Grimshaw
(Rapport)

Ghana   7 - 1   Thaïlande McLean Park, Napier
16:00
Dong-Bortey   7e,   16e,   50e
Addo   22e,   28e,   52e
Obodai   90+1e
Suriya   62e Spectateurs : 4 056
Arbitrage :   Mark Shield
(Rapport)

Mexique   1 - 0   Espagne McLean Park, Napier
18:15
Vallejo   38e Spectateurs : 4 056
Arbitrage :   Byron Moreno
(Rapport)

Groupe CModifier

Classement final :
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Australie 6 3 2 0 1 4 3 +1
2   Brésil 5 3 1 2 0 2 1 +1
3   Allemagne 2 3 0 2 1 1 2 -1
4   Mali 2 3 0 2 1 0 1 -1
12 novembre Australie   1 2   Brésil
Allemagne   0 0   Mali
14 novembre Australie   2 1   Allemagne
Brésil   0 0   Mali
17 novembre Brésil   0 0   Allemagne
Australie   1 0   Mali
Australie   1 - 2   Brésil Queen Elizabeth II Park, Christchurch
13:45
McAllister   81e Marquinhos   31e
Carlos Henrique   66e
Spectateurs : 6 000
Arbitrage :   Tomasz Mikulski
(Rapport)

Allemagne   0 - 0   Mali Queen Elizabeth II Park, Christchurch
16:00
Spectateurs : 6 000
Arbitrage :   Byron Moreno
(Rapport)

Australie   2 - 1   Allemagne Queen Elizabeth II Park, Christchurch
13:45
Cansdell-Sherriff   66e
Byrnes   70e
Haas   9e Spectateurs : 4 000
Arbitrage :   Isaack Abdulkadir
(Rapport)

Brésil   0 - 0   Mali Queen Elizabeth II Park, Christchurch
16:00
Spectateurs : 4 000
Arbitrage :   Edgar Rangel Perez
(Rapport)

Brésil   0 - 0   Allemagne Queen Elizabeth II Park, Christchurch
13:45
Spectateurs : 6 500
Arbitrage :   Hicham Guirat
(Rapport)

Australie   1 - 0   Mali Queen Elizabeth II Park, Christchurch
16:00
McDonald   23e Spectateurs : 6 500
Arbitrage :   Carlos Batres
(Rapport)

Groupe DModifier

Classement final :
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Paraguay 7 3 2 1 0 9 2 +7
2   Qatar 6 3 2 0 1 6 3 +3
3   Burkina Faso 4 3 1 1 1 4 4 0
4   Jamaïque 0 3 0 0 3 0 10 -10
12 novembre Burkina Faso   1 0   Jamaïque
Paraguay   2 0   Qatar
14 novembre Qatar   2 1   Burkina Faso
Paraguay   5 0   Jamaïque
17 novembre Qatar   4 0   Jamaïque
Paraguay   2 2   Burkina Faso
Burkina Faso   1 - 0   Jamaïque Carisbrook Stadium, Dunedin
13:45
Compaore   12e Spectateurs : 5 173
Arbitrage :   Kyros Vassaras
(Rapport)

Paraguay   2 - 0   Qatar Carisbrook Stadium, Dunedin
16:00
Fretes   37e
Guzmán   57e
Spectateurs : 5 173
Arbitrage :   Mark Shield
(Rapport)

Qatar   2 - 1   Burkina Faso Carisbrook Stadium, Dunedin
13:45
Rasoul   16e (pén.),   37e Kabore   57e Spectateurs : 4 662
Arbitrage :   Carlos Batres
(Rapport)

Paraguay   5 - 0   Jamaïque Carisbrook Stadium, Dunedin
16:00
Ferreira   11e
Da Silva   15e,   80e (pén.)
Cabrera   30e
Figueredo   43e
Spectateurs : 4 662
Arbitrage :   Taj Addin Fares
(Rapport)

Qatar   4 - 0   Jamaïque Carisbrook Stadium, Dunedin
13:45
Rasoul   52e,   63e
Abuhamda   69e
Budawood   90+1e
Spectateurs : 2 180
Arbitrage :   Costas Kapitanis
(Rapport)

Paraguay   2 - 2   Burkina Faso Carisbrook Stadium, Dunedin
16:00
Cabrera   4e
Ferreira   45e
Ouédraogo   50e,   53e Spectateurs : 2 180
Arbitrage :   Wolfgang Stark
(Rapport)

Tableau finalModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
20 novembre - Auckland   24 novembre - Christchurch   27 novembre - Auckland
  États-Unis 3
  Mexique 2  
  États-Unis 2ap (6)
21 novembre - Christchurch
      Australie 2 tab(7)  
  Australie 1
24 novembre - Auckland
  Qatar 0
  Australie 0ap (7)
20 novembre - Napier
      Brésil 0 tab(8)
  Ghana 3ap  
  Uruguay 2  
  Ghana 2ap (2) Match pour la troisième place
21 novembre - Dunedin
      Brésil 2 tab(4) 27 novembre - Auckland
  Paraguay 1
  États-Unis 0
  Brésil 4
  Ghana 2


Quarts de finaleModifier

En quart-de-finale, les États-Unis remporte le derby continental face au Mexique et atteignent le dernier carré pour la première fois. Le Qatar quitte la compétition dominé par une sélection australienne compacte. L'Uruguay et le Paraguay sont respectivement dominés par les Ghanéens (3-2, ap) et Brésiliens (4-1), appelés à se retrouver en demi-finales[1].

États-Unis   3 - 2   Mexique North Harbour Stadium, Auckland
14:00
Beasley   38e
Cila   43e
Beckerman   48e
Vallejo   2e
Yanes   70e
Spectateurs : 7 483
Arbitrage :   Carlos Batres
(Rapport)

Ghana   3 - 2 a. p.   Uruguay McLean Park, Napier
16:00
Addo   35e,   107e
Novegil   45e (csc)
Olivera   9e
Leal   65e
Spectateurs : 5 600
Arbitrage :   Edgar Rangel Perez
(Rapport)

Australie   1 - 0   Qatar Queen Elizabeth II Park, Christchurch
14:00
Di Iorio   55e Spectateurs : 3 500
Arbitrage :   Wolfgang Stark
(Rapport)

Paraguay   1 - 4   Brésil Carisbrook Stadium, Dunedin
16:00
Da Silva   42e Leonardo   26e,   37e,   56e Spectateurs : 7 251
Arbitrage :   Taj Addin Fares
(Rapport)

Demi-finalesModifier

La demi-finale entre le Brésil et le Ghana est un combat de chef entre le champion 1997 et celui de 1995. Durant toute la rencontre et comme depuis le début du tournoi, les Auriverde provoquent de la voix et du geste leurs adversaires. Grâce à son jeu technique, la Seleçao brille et s'échappe en prenant deux buts d'avance. Mais, sous l'impulsion d'Addo futur meilleur buteur du tournoi, les Africains recollent et tiennent le score nul jusqu'à la fin de la prolongation. Les Sud-américains maîtrisent mieux l'épreuve des tirs au but et se qualifient pour leur troisième finale de la Coupe du monde des moins de 17 ans consécutives[1].

Les Australiens font tomber des Américains fatigués aussi aux tirs au but pour une première finale de leur part[1].

États-Unis   2 - 2 a. p.   Australie Queen Elizabeth II Park, Christchurch
16:00
Donovan   36e
Onyewu   52e
Byrnes   2e
McDonald   35e
Spectateurs : 5 000
Arbitrage :   Byron Moreno
(Rapport)
Tirs au but
6-7

Ghana   2 - 2 a. p.   Brésil North Harbour Stadium, Auckland
19:30
Lamptey   66e
Addo   81e
Leonardo   26e
Tetteh   28e (csc)
Spectateurs : 12 451
Arbitrage :   Costas Kapitanis
(Rapport)
Tirs au but
2-4

Troisième placeModifier

États-Unis   0 - 2   Ghana North Harbour Stadium, Auckland
13:15
Pimpong   35e
Addo   84e
Spectateurs : 15 675
Arbitrage :   Taj Addin Fares
(Rapport)

FinaleModifier

Pour la première fois en Nouvelle-Zélande, plus de 22 000 personnes assistent à un match de football. Subissant le jeu physique des Brésiliens, les voisins australiens attendent leur tour pour tuer le match. Le scénario idéal se présente sous la forme d'une percée de Di Iorio dans la surface adverse à cinq minute du coup de sifflet final mais il croise trop sa frappe. Une fois encore, les tirs au but sont à l'honneur et le Brésil l'emporte[1].

RécompensesModifier

Meilleurs buteursModifier

Meilleurs buteurs de la compétition[1]
Place Nom Équipe Buts
1 Ishmael Addo   Ghana 7
2 Waleed Rasoul   Qatar 4
. Leonardo Ferreira Coelho   Brésil 4

Meilleur joueurModifier

À la fin de la compétition, la FIFA remet un Ballon d'Or au meilleur joueur du tournoi. Pour cette édition, il y a exceptionnellement 3 lauréats, qui n'ont pas été départagés par le jury : les 2 joueurs américains Landon Donovan et DaMarcus Beasley et l'Uruguayen Alvaro Meneses[1].

Prix du fair-play FIFAModifier

C'est la sélection du Mexique qui reçoit le prix du fair-play de la part d'un jury. Ce prix récompense l'état d'esprit et le jeu "propre" de l'équipe.

AnnexesModifier

RéférenceModifier

  1. a b c d e f g h i et j Frédéric Hamelin & Alain Gadoffre, « Coupe du monde des « -17 » : la loi du plus fort », Onze Mondial, no 131,‎ , p. 70 à 77 (ISSN 0995-6921)

Article connexeModifier

Liens externesModifier