Corridor du Wakhan

zone géographique en Afghanistan

Le corridor du Wakhan (également écrit Vakhan ; وخان en persan) est un étroit corridor géographique situé dans la province du Badakhchan, dans l'est de l'Afghanistan. Il est aussi surnommé « bec de canard ».

Le corridor de Wakhan.

GéographieModifier

Le corridor du Wakhan, situé dans la région montagneuse du Pamir, est bordé au nord par le Tadjikistan, au sud par le Pakistan et à l'est par la Chine. Il mesure environ 210 kilomètres de long d'est en ouest et sa largeur varie entre 20 et 60 kilomètres. Il couvre une superficie d'environ 10 300 kilomètres carrés[1].

À l'extrémité orientale, le col du Wakhjir permet de franchir l'Hindū-Kūsh à l'altitude de 4 923 mètres ; il s'agit de l'un des postes-frontières les plus élevés du monde et la différence de fuseau horaire, entre le fuseau +4:30 UTC de l'Afghanistan et +8 UTC de la Chine, est par ailleurs la plus grande au monde. Il n'est toutefois franchi par aucune route, le seul accès routier à l'extrémité du Wakhan se fait par le Tadjikistan, un peu en dessous de 4 000 mètres, à l'est-nord-est du corridor : une route venant de Murghab longe l'Aksu, cours supérieur du Murghab-Bartang, jusqu'au point où sa haute vallée glaciaire communique avec celle de la rivière Wakhan. Il reste près de cette frontière des baraquements militaires de l'époque soviétique.

 
Paysage du Wakhan : un Wakhi porte du bois de chauffage.

Le corridor de Wakhan est peu peuplé. Le principal groupe ethnique est formé par les Wakhis, auxquels s'ajoutent des Kirghizes.

HydrographieModifier

Le Wakhan comprend deux lacs d'eau douce de haute altitude : le lac Zorkul et le lac Chaqmaqtin.

Les principaux cours d'eau sont le Wakhan-Daria, le Pamir, le Piandj et le Murghab.

HistoireModifier

Le corridor du Wakhan fut créé en 1893 par l'accord entre l’Afghanistan et l'Empire britannique créant la ligne Durand, comme tampon contre une agression potentielle de la Russie contre le Raj britannique, pendant la période du Grand Jeu.

Au début des années 1980, plusieurs centaines de Kirghizes du corridor émigrent en Turquie et s'installent dans le village d'Ulupamir.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) David Jensen, Afghanistan Wakhan Mission Technical Report, Genève, United Nations Environment Programme, Food and Agriculture Organization, , 104 p. (lire en ligne)

DocumentairesModifier

  • Afghanistan : Dans le corridor du Wakhan, de Nicolas Cotto, 52 min, France 5, 2016.