Badakhchan (Afghanistan)

velayat (province) d'Afghanistan

Province du Badakhchan
persan :استان بد خشان
Badakhchan (Afghanistan)
Administration
Pays Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan
Type Province
Capitale Fayzabad
Démographie
Population 966 800 hab. (est. 2016[1])
Densité 22 hab./km2
Géographie
Superficie 44 059 km2

La province du Badakhchan, en persan : استان بدخشان, est une province du nord-est de l’Afghanistan dont la capitale est Fayzabad. C’est un ancien khanat fondé en 1657, peuplé de Tadjiks, annexé à l’Afghanistan en 1873.

Badakhshan province of Afghanistan.jpg

Les « rubis » (en fait, des spinelles) provenant du Badakhchan sont appelés, par déformation, rubis balais (on trouve ce mot chez Marco Polo qui désigne le Badakhchan sous l’appellation Balascian). Des mines de lapis-lazuli sont aussi présentes dans cette province — principalement à Sar-e-Sang — et ont notamment permis à l’Alliance du Nord du commandant Ahmad Shah Massoud de servir de monnaie d’échange contre des armes. Le Badakhchan est une des seules provinces avec le Pandjchir qui constitue un obstacle au sud-ouest, à ne pas avoir été gouvernée par le régime des talibans. Toutefois, un émirat islamique y avait été créé par Mawlawi Shariqi.

Après de nombreuses années de guerre avec l’Union soviétique, puis de guerre civile contre les talibans, l’économie du Badakhchan est principalement basée sur l’agriculture, et en particulier celle du pavot de la variété Papaver somniferum, dont on extrait l’opium.

GéographieModifier

Localisation, frontières et superficieModifier

La province est située dans le nord-est de l'Afghanistan et sa délimitation est restée inchangée depuis l'accord entre l'Afghanistan et les empires russe et britannique en 1893. Elle est frontalière au nord avec le Tadjikistan et deux de ses quatre provinces, le Khatlon et le Haut-Badakhshan ; à l'est avec la Chine et l'une de ses cinq régions autonomes, la région autonome ouïgoure du Xinjiang ; au sud-est avec l'Inde et l'une de ses revendications territoriales, le nord de l'État de Jammu-et-Cachemire ; au sud avec le Pakistan et deux de ses sept provinces et territoires, le territoire revendiqué par l'Inde de Gilgit-Baltistan et la province de Khyber Pakhtunkhwa ; au sud-ouest avec la province afghane du Nouristan et à l'ouest avec les provinces afghanes du Panchir et du Takhar.

 
le Corridor du Wakhan et les principaux villages.

La particularité territoriale de cette province est le corridor du Wakhan créé en 1893 pour créer une zone tampon entre les empires russe et britannique. Aujourd'hui, aucun de ces deux empires existent mais le corridor est resté car il forme la frontière sud de tout l'Afghanistan appelée « ligne Durand ». Ce corridor permet à l'Afghanistan d'avoir une frontière avec la Chine et cette particularité crée le plus grand décalage horaire du monde avec 3 heures et 30 minutes de différence entre les deux frontières.

La frontière le long de la ligne Durand se basse sur une frontière naturelle correspondant à différentes lignes de crètes de montagnes. La frontière interne reprend le même principe jusque dans la province du Takhar où la frontière reste naturelle mais suit le cours d'une rivière, la Kokcha, avant de reprendre une ligne de crète jusqu'à la frontière tadjik. La frontière avec le Tadjikistan est basée sur différentes rivières, premièrement la rivière Abe e Panj, puis, plus en amont, la rivière Panj et ensuite la rivière Pyandzh jusqu'au lac Zorkul. Une fois le lac traversé, la frontière part rejoindre une ligne de crète jusqu'à remonter à l'une des extrémités du Kul-e Chaqmaqtin et à remonter sa source avant de suivre de nouveau une ligne de crète jusqu'au Corridor. La frontière sino-afghane forme quant à elle une sorte d'arc de cercle en suivant une ligne de crète du nord au sud du Tadjikistan jusqu'à la région controversée entre la Chine, l'Inde et le Pakistan.

Le Badakhchan couvre 44 059 km2, ce qui en fait la cinquième province d'Afghanistan par sa superficie derrières celles de Helmand, Hérat, Kandahar et Farâh ; pour comparaison, la superficie de la Belgique est de 30 688 km2 et la région française de Bourgogne-Franche-Comté compte 47 784 km2.

Géologie, topographie et hydrographieModifier

Le territoire du Badakhchan offre un ensemble de topographies et de paysages assez homogènes bien que l'ouest et l'est de la province se démarquent ; le tout est un paysage montagnard et steppique. Pour simplifier, la province se situe en plein centre de la ceinture alpine et en partie dans le bassin pakistanais donnant sur le craton indien.

L'Hindou Kouch représente une bonne partie de la topographie de la province ; le Tirich Mir, par exemple, culmine à 7 708 mètres d'altitude et, bien que situé au Pakistan, non loin de l'Afghanistan, il témoigne le fait que la région est fortement montagneuse, surtout dans le corridor du Wakhan. Avec de telles altitudes, une bonne partie de la province comprend des glaciers mais ces derniers sont en danger avec le réchauffement climatique et les effets de serre[2]. La fonde des glaciers peut être un réel danger pour toute la population de la province et du pays en général car le niveau des rivières pourrait être perturbé, ce qui pourrait créer des pénuries d'eau potable dans toute la province.

Ces montagnes voient le jour il y a quelque 70 millions d'années après la collision entre les plaques eurasienne et indo-australienne.

 
Carte des bassins hydrologiques du Pamir dont le Wakhan-Daria et le Piandj.

Le Pamir concerne surtout le Tadjikistan. Il est toutefois présent dans le nord de la province et dans le Corridor[3]. Tout comme l'Hindou Kouch, de nombreux glaciers composent ce massif montagneux, l'un des plus importants de la région. Dans ce massif, au nord du corridor, on peut trouver une toundra et un désert d'altitude formant une écorégion dans le massif. Souvent, le Wakhan-Daria, rivière formant la vallée du Corridor du Wakhan, est désigné comme la limite sud du massif[3]. Il peut être notamment donné le lac Zorkul comme frontière bien que le massif se fonde ici avec celui de l'Hindou Kouch[4]. La partie du Pamir qui se situe dans le Corridor du Wakhan se nomme le Pamir Wakhan. Plus précisément, dans la partie orientale du Corridor. Ce pamir est décrit comme étant le plus étroit de tous parmi le massif montagneux avec de nombreux pâturages[5]. Parmi les autres pamirs du Wakhan, on peut citer le Petit Pamir, qui est l'un des plus fertiles du massif. Au niveau du lac Zorkul, on rencontre le Grand Pamir.

Répartition spatiale des hommes et des activitésModifier

 
Carte des anciennes subdivisions des districts de la province du Badakhchan.

La province du Badakhchan est marquée par une faible densité de population, et tout particulièrement par la densité dans le district de Wakhan. Avec 22 hab/km2, c'est la septième province avec la densité la moins forte derrière les provinces de Ghor, Zabol, Nouristan, Helmand, Farah et Nimroz. Parmi les districts de la province, cette densité se remarque avec plus de 65 000 habitants pour Darayim et plus de 3 000 seulement pour Jurm.

Districts de la province du Badakhchan
District Numéro sur la carte Population[6] Notes
Arghanj Khwa 6 12 000 Créé en 2005 au sein du district de Fayzabad
Argo 6 45 000 Créé en 2005 au sein du district de Fayzabad
Baharak 7 14 000 Subdivisé en 2005
Darayim 6 65 000 Créé en 2005 au sein du district de Fayzabad
Darwaz 1 21 000 Subdivisé en 2005
Darwazi Bala 1 11 000 Créé en 2005 au sein du district de Darwaz
Fayzabad 6 46 000 Subdivisé en 2005
Ishkashim 8 11 000
Jurm 10 3 000 Subdivisé en 2005
Khash 10 48 000 Créé en 2005 au sein du district de Jurm
Khwahan 2 14 000 Subdivisé en 2005
Kishim 9 63 000 Subdivisé en 2005
Kohistan 7 12 000 Créé en 2005 au sein du district de Baharak
Kuf Ab 2 16 000 Créé en 2005 au sein du district de Khwahan
Kuran wa Munjan 11 8 000
Ragh 4 37 000 Subdivisé en 2005
Shahri Buzurg 5 42 000
Shighnan 3 24 000
Shiki 6 26 000 Créé en 2005 au sein du district de Fayzabad
Shuhada 7 31 000 Créé en 2005 au sein du district de Baharak
Tagab 6 22 000 Créé en 2005 au sein du district de Fayzabad
Tishkan 9 23 000 Créé en 2005 à partir du district de Kishim
Wakhan 13 13 000
Warduj 7 17 000 Créé en 2005 au sein du district de Baharak
Yaftali Sufla 6 39 000 Créé en 2005 au sein du district de Fayzabad
Yamgan 7 20 000 Créé en 2005 au sein du district de Baharak
Yawan 4 27 000 Créé en 2005 au sein du district de Ragh
Zebak 12 7 000

Le tableau ci-dessus présente les districts de la province avec leur population. On constate ici une forte différence de population entre les districts de l'ouest et de l'est, ces derniers étant moins peuplés.

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. Citypopulation.de
  2. « Les deux tiers des glaciers de l’Himalaya et de l’Hindou Kouch pourraient fondre d’ici à la fin du siècle », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b « Pamir - Peakbagger.com », sur www.peakbagger.com (consulté le )
  4. « Памир », sur bse.sci-lib.com (consulté le )
  5. Curzon 1999, p. pp. 19-21
  6. 1 Badakhshan

BibliographieModifier

  • (en) George Nathaniel Curzon, The Pamirs and the Source of the Oxus, Royal Geographical Society in London, (réimpr. Elibron Classics) (1re éd. 1896)

Liens externesModifier