Contre-la-montre masculin aux championnats du monde de cyclisme sur route 1996

compétition de cyclisme
Contre-la-montre masculin aux championnats du monde de cyclisme sur route 1996
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Organisateur(s) UCI
Lieu(x) Lugano, Suisse
Date
Participants 40

Palmarès
Vainqueur Drapeau : Suisse Alex Zülle

Navigation

Le contre-la-montre masculin des championnats du monde de cyclisme sur route 1996 a lieu le autour de Lugano en Suisse. Le parcours de 40,4 km passe par le col du Monte Ceneri et la Crespera.

Les favoris avant la course sont les deux concurrents suisse Alex Zülle et Tony Rominger, et le Britannique Chris Boardman. Zülle vient de remporter le Tour d'Espagne, dont Rominger a pris la troisième place. Boardman a pris la troisième place du contre-la-montre des Jeux olympiques en août. Abraham Olano, deuxième en 1995 et qui ne souhaitait pas participer, Uwe Peschel, troisième en 1995, Viatcheslav Ekimov, Daniele Nardello, font figure d'outsiders. Miguel Indurain, tenant du titre et récent champion olympique du contre-la-montre, est le principal absent de cette course. Le vainqueur du Tour de France 1996, Bjarne Riis, et son « dauphin » Jan Ullrich, vainqueur d'une étape contre-la-montre, ne participent pas non plus[1].

Alex Zülle remporte la course en 48 min 13 s, avec 39 et 41 secondes d'avance sur Chris Boardman et Tony Rominger. Au premier pointage au treizième kilomètre, il compte déjà 15 et 25 secondes d'avance sur ces coureurs. À neuf kilomètres de l'arrivée, il rattrape Viatcheslav Ekimov, parti deux minutes avant lui[2],[3].

La course est disputée sous la pluie, condition redoutée par Boardman. Lors du Tour de France 1995, il s'est fracturé une hanche et un poignet en tombant sur la route humide du prologue[2].

ClassementModifier

Coureur Pays Temps
  Alex Zülle   Suisse en 48 min 13 s
  Chris Boardman   Royaume-Uni + 39 s
  Tony Rominger   Suisse + 41 s
4. Daniele Nardello   Italie + 1 min 01 s
5. Andrea Peron   Italie + 1 min 34 s
6. Uwe Peschel   Allemagne + 1 min 36 s
7. Juan Carlos Domínguez   Espagne + 1 min 52 s
8. Abraham Olano   Espagne + 1 min 55 s
9. Viatcheslav Ekimov   Russie + 2 min 22 s
10. Neil Stephens   Australie + 2 min 34 s
11. Michael Andersson   Suède + 2 min 34 s
12. Michael Rich   Allemagne + 3 min 34 s
13. Tomasz Brożyna   Pologne + 3 min 36 s
14. Michael Blaudzun   Danemark + 3 min 43 s
15. Christophe Moreau   France + 3 min 52 s
16. Marc Streel   Belgique + 4 min 04 s
17. Christophe Bassons   France + 4 min 23 s
18. Valter Bonča   Slovénie + 4 min 30 s
19. Dariusz Baranowski   Pologne + 4 min 32 s
20. Jan Karlsson   Suède + 4 min 35 s
21. Erik Dekker   Pays-Bas + 4 min 52 s
22. Bert Roesems   Belgique + 5 min 13 s
23. Tyler Hamilton   États-Unis + 5 min 16 s
24. Chris Newton   Royaume-Uni + 5 min 26 s
25. František Trkal   République tchèque + 5 min 35 s
26. Robert Pintaric   Slovénie + 5 min 44 s
27. Eric Wohlberg   Canada + 5 min 44 s
28. Andrey Mizourov   Kazakhstan + 6 min 00 s
29. Ruslan Ivanov   Moldavie + 6 min 19 s
30. Ján Valach   Slovaquie + 6 min 41 s
31. Alexei Sivakov   Russie + 6 min 49 s
32. Emilio Carricondo   Argentine + 7 min 41 s
33. Miroslav Liptak   Slovaquie + 7 min 43 s
34. Lubos Lom   République tchèque + 8 min 29 s
35. Ruben Pegorin   Argentine + 9 min 32 s
36. Mikoš Rnjaković   Yougoslavie + 9 min 38 s
37. Kahka Okidadze   Géorgie + 10 min 27 s
38. Besnik Musaji   Albanie + 10 min 44 s
39. Ardian Uka   Albanie + 13 min 46 s
40. Christian Kouyoumdjian   Liban + 14 min 30 s
non-partant Joona Laukka   Finlande

Notes et référencesModifier

  1. « Deux Suisses, un Anglais et l'épreuve du temps », sur lesoir.be, (consulté le 4 novembre 2012)
  2. a et b (en) « World Cycling Championships, Switzerland - Men's ITT », sur cyclingnews.com (consulté le 4 novembre 2012)
  3. « Zulle prend le temps et fait le choix des larmes », sur lesoir.be, (consulté le 4 novembre 2012)