Congé de paternité

Le congé de paternité est un congé accordé au père après la naissance d'un enfant, congé conçu à partir du modèle du congé de maternité accordé à la mère. Il permet donc la protection contre le licenciement et l'octroi d'un revenu de remplacement à celui qui le prend.

Le congé de paternité est largement répandu dans les pays développés, notamment en Europe à l'exception notable de la Suisse qui reste l'unique pays européen à n'offrir aux pères ni congé de paternité ni congé parental[1]. À l'inverse, les pays d'Europe du nord disposent des congés de paternité les plus longs, les pères norvégiens[2] ont ainsi droit à 15 semaines de congé lors de la naissance de leurs enfants.

Par paysModifier

BelgiqueModifier

FinlandeModifier

En 2020, le gouvernement Marin annonce, d'ici l'automne 2021, l'allongement du congé paternité à sept mois (164 jours), soit autant que le congé maternité, l'un des parents pouvant donner jusqu'à 69 jours à l'autre s'il le souhaite. Aino-Kaisa Pekonen, ministre des Affaires sociales et de la Santé, qualifie la mesure de « radicale », avec pour objectif de lutter contre les inégalités hommes-femmes et de redynamiser le taux de natalité du pays[3].

FranceModifier

NorvègeModifier

Québec (Canada)Modifier

Au Québec, le droit à un congé de paternité est énoncé à l'article 81.2 de la Loi sur les normes du travail.[4]

SuisseModifier

En septembre 2020, un congé paternité de deux semaines a été accepté en votation populaire. Il sera en vigueur à partir du 1er janvier 2021[5].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier