Ouvrir le menu principal

Confédération mondiale des activités subaquatiques

Confédération mondiale des activités subaquatiques
Logo de l'organisation
Situation
Région Monde Monde
Création 1959
Type Fédération sportive
Siège Viale Tiziano, 74
Rome, Drapeau de l'Italie Italie
Coordonnées 41° 55′ 51″ N, 12° 28′ 08″ E
Langue Anglais, espagnol, français
Organisation
Président Anna Arzhanova

Site web www.cmas.org

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Confédération mondiale des activités subaquatiques

Géolocalisation sur la carte : Latium

(Voir situation sur carte : Latium)
Confédération mondiale des activités subaquatiques

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Confédération mondiale des activités subaquatiques

La confédération mondiale des activités subaquatiques (CMAS) est une association sportive internationale qui regroupe les fédérations d'activités subaquatiques du monde entier.

Fondée en 1959 par quinze fédérations dont la Fédération française d'études et de sports sous-marins, autour de Jacques-Yves Cousteau, elle s'est depuis développée pour couvrir plus de 100 pays et 3 millions de plongeurs actifs. Son rôle principal consiste à développer la reconnaissance mutuelle des standards nationaux des niveaux de plongeurs et de moniteurs.

HistoireModifier

Le , les délégués de quinze fédérations nationales d'Allemagne, de Belgique, du Brésil, de France, de Grèce, d'Italie, de Monaco, du Portugal, de Suisse, des États-Unis, et de Yougoslavie se rencontrent à Bruxelles à l'occasion du congrès de la Confédération Internationale indépendante, qui regroupe toutes les disciplines sous-marines. [1]

Les 9, 10, et , la "Confédération mondiale des activités subaquatiques" est créée à Monaco (en anglais "World Confederation of Underwater Activities"). L'organisation succède alors au "Comité des Sports Sous-Marins" de la Confédération internationale de la pêche sportive, fondé le . Elle sera présidée par le commandant Cousteau [2], secondé par Luigi Ferraro au poste de vice-président.

Le siège de cette organisation est basé à Rome (Italie). Elle regroupe des fédérations sportives de disciplines subaquatiques de par le monde.

StructureModifier

 
CMAS Structure

La CMAS est composée de trois comités :

  • Comité technique (standards et équivalences, éducation, plongée technique, sécurité en plongée, etc.) ;
  • Comité sportif (apnée, hockey subaquatique, nage avec palmes, orientation, chasse sous-marineetc.) ;
  • Comité scientifique (archéologie, géologie marine, biologie et protection de la nature, relations amateurs-professionnels, etc.).

En outre, elle dispose de sept commissions indépendantes :

  • Juridique ;
  • Médicale ;
  • Photo-Film-Vidéo ;
  • Discipline ;
  • Appel ;
  • Jeunes ;
  • Hockey Subaquatique (HSA).
  • Rugby Subaquatique

MembresModifier

La WDSF compte 107 organismes nationaux membres (61 en Europe, 24 en Asie, 13 en Amérique, 5 en Afrique, 2 aux États-Unis et 2 en Océanie), dont 68 sont reconnus par le Comité international olympique[3].

Afrique Amériques Asie-Pacifique Europe
Membres à part entière
  •   Algérie (Fédération Algerienne De Sauvetage De Secourisme Et Des Activites Subaquatiques)
  •   Cameroun (Association Lions Plongee)
  •   Cap-Vert (Federacao Cabo Verde Desportivo Subm. José Maria Aquatico Herrer)
  •   Égypte (Egyptian Underwater & Lifesaving Federation)
  •   Kenya (Kenya Lifesaving Federation)
  •   Libye (Libyan Diving Association)
  •   Madagascar (Fédération Malgache De Plongée Sous Marinem)
  •   Maroc (Federation Royale Marocaine De Plongée Et Activites Subaquatiques)
  •   Maurice (Mauritian Scuba Diving Association)
  •   Namibie (Namibia Underwater Federation)
  •   Djibouti (Federation Djiboutienne De Sports Subaquatiques)
  •   Seychelles (Scuba Divers Federation Of Seychelles)
  •   Seychelles (Submarine Activity Federation Seychelles)
  •   Afrique du Sud (Cmas Instructors South Africa)
  •   Afrique du Sud (South African Underwater Sports Federation)
  •   Tunisie (Fédération Des Activites Subaquatiques De Tunisie)
  •   Tunisie (Fédération Tunisienne Des Pêches Sportives)
  •   États-Unis (United States Underwater Sport Federation)
  •   États-Unis (U.S. Freediving Federation)
  •   États-Unis (Underwater Society Of America)
  •   Argentine (FederaciÓn Argentina De Actividades Subacuaticas)
  •   Argentine (Asociación De Hockey Subacuático De Argentina)
  •   Brésil (Confederaço Brasileira De Pesca E Desportos SubaquÁticos)
  •   Canada (Canadian Underwater Games Association)
  •   Canada (Association Des Moniteurs De La Cmas Qc)
  •   Canada (Canadian Diving Program)
  •   Chili (Federación Deportiva Nacional De Actividades Subacuáticas Y Salvamento Acuático)
  •   Colombie (Federacion Colombiana De Actividades Subauaticas)
  •   Cuba (Federacion Cubana De Actividades Subacuaticuas)
  •   Équateur (Federación Ecuatoriana De Buceo Y Actividades Subacuaticas)
  •   Mexique (Federacion Mexicana De Actividades Subacuaticas A.C.)
  •   Mexique (International Diving Instructors Mexico)
  •   Pérou (Federacion Deportiva Peruana De Actividades Subacuaticas)
  •   Uruguay (Federacion Uruguaya De Actividades Subacuaticas)
  •   Venezuela (Federacion Venezolana De Actividades Subacuaticas)

Asie

Pacifique


Niveaux de plongéeModifier

La CMAS propose, grâce à des accords avec les principales fédérations nationales, différents niveaux de plongée permettant d'accéder à une autonomie correspondant à un entraînement et une connaissance théorique particulières.

Ces niveaux sont répartis en deux catégories, plongeur (P) et instructeur (I) :

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier