Compagnie van Verre

Compagnie van Verre
Histoire
Successeur
Oude Compagnie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Pays
Organisation
Fondateurs
Dirck van Os (en), Arent ten Grootenhuys (d), Hendrick Hudde (d), Reinier Pauw (en), Pieter Dircksz. Hasselaer (en), Hendrick Buyck (d), Syvert P. Sem (d), Jan Jansz. Karel (d), Jacob Poppen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

La Compagnie van Verre, créée à Amsterdam en 1594, est l'une des premières Compagnies européennes fondées au XVIIe siècle pour l'activité commerciale au long cours.

Elle est l'un des précurseurs de la compagnie néerlandaise des Indes orientales.

HistoireModifier

Philippe II, qui contrôle le Portugal depuis 1581 (Union ibérique), en représailles à la révolte des Flandres, décide d'interdire aux bateaux hollandais le port de Lisbonne, qui a le monopole sur les épices. Une série de cartes portugaises arrivées à Amsterdam en 1592 laisse aux Hollandais l'espoir de croiser le Cap de Bonne-Espérance sans risque[1].

 
Carte des Moluques par Petrus Plancius (1592)

La Compagnie van Verre est créée en 1594 par neuf citoyens d'Amsterdam, pour briser le monopole du Portugal sur le commerce du poivre noir. Pour ce faire, elle envoie une expédition de trois navires lourdement armés, et une pinasse sous la direction de Cornelis de Houtman, avec ordre de percer dans le commerce. Le frère de Cornelis, Frederick de Houtman travaille également pour la Compagnie van Verre. Le 2 avril 1595, les navires partent de Texel, avec 248 officiers et hommes à bord. L'expédition (connue sous le nom de First Schipvaart (nl)) suit les routes décrites par Jan Huygen van Linschoten après qu'il a fait le voyage à la solde des Portugais. Le 6 juin 1596, les navires arrivent à Bantam, le port de poivre le plus important de Java. Pendant le voyage de retour, le 11 janvier 1597, le navire Amsterdam est gravement endommagé et doit être abandonné sur l'île de Bawean. Le 14 août 1597, l'expédition revient à Amsterdam avec seulement 87 survivants. Le voyage n'est pas un succès commercial, mais il prouve que les Portugais n'ont désormais plus seuls la maîtrise du commerce du poivre.

En 1597, la Compagnie van Verre fusionne avec la Nieuwe of Tweede Compagnie (nl) pour devenir la Oude Compagnie (nl) en 1598. La société issue du regroupement fusionne ensuite avec la Compagnie du Brabant en 1601 pour former la Vereenigde Amsterdamsche Compagnie (nl), qui à son tour fusionne avec la Vereenigde Zeeuwsche Compagnie (nl) en 1602 pour créer la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, dont un des fondateurs était Dirck van Os (en).

Notes et référencesModifier

  1. Frédéric Durand, « Trois siècles dans l'île du teck. Les politiques forestières aux Indes néerlandaises (1602-1942) », Publications de la Société française d'histoire des outre-mers, vol. 13, no 1,‎ , p. 251–305 (lire en ligne, consulté le )