Ouvrir le menu principal

Conférence de coordination pour le développement de l'Afrique australe

La Conférence de coordination pour le développement de l'Afrique australe (en anglais, Southern African Development Coordination Conference ou SADCC) est une ancienne organisation internationale africaine créée en 1980. Son siège était situé à Gaborone au Botswana. En 1992, elle est remplacée par la Communauté de développement d'Afrique australe.

HistoriqueModifier

La SADCC est créée à Lusaka en Zambie, le , à la suite de l'adoption de la déclaration de Lusaka, « Afrique Australe : Vers la libération économique »[1]. La création de l'organistion est formalisée l'année suivante, le 20 juillet 1981, par un mémorandum d'accord[2].

Elle vise à coordonner les projets de développement afin de réduire la dépendance des pays d'Afrique australe vis-à-vis de l'Afrique du Sud alors sous le régime de l'apartheid.

Les membres fondateurs sont l’Angola, le Botswana, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, l'Eswatini, la République Unie de Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe. Peu après son indépendance, la Namibie rejoint l'organisation le .

À la suite du sommet des chefs d’État et de gouvernement de Windhoek, en Namibie, le , elle devient la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC).

SourcesModifier

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • Mkhululi Nyathi, The Southern African Development Community and Law, Palgrave Macmillan, (ISBN 978-3-319-76511-2)