Ouvrir le menu principal

Présentation

Afrique sur le globe terrestre.
Ce portail du Projet Afrique a pour but de coordonner et d'harmoniser les travaux consacrés aux articles sur le continent africain et aux domaines associés.

Pour contribuer aux articles sur l'Afrique, n'hésitez pas à faire un tour sur le projet dédié.

Il y a actuellement 104 652 articles — dont 37 articles de qualité et 38 bons articlesliés au portail.

Le continent

En incluant les îles, l’Afrique est un continent de 30 221 532 km2, peuplé d'un milliard d'habitants. Il est bordé par la mer Méditerranée au nord, le canal de Suez et la mer Rouge au nord-est, l’océan Indien au sud-est et l’océan Atlantique à l’ouest. L’Afrique comprend 54 pays en incluant tous les archipels.

Article labellisé au hasard

Ras Mekonnen vers 1904.

Ras Mekonnen Welde Mikaél (ge'ez : ራስ መኮንን ወልደሚካኤል, Écouter) (9 mai 1852 - 21 mars 1906), également connu sous son nom de cavalier Abba Qagnew (ge'ez : አባ ቃኘው) est un homme politique et militaire éthiopien. Il est cousin du Negusse Negest Menelik II, et père de Teferi Mekonnen.

Durant toute sa carrière Mekonnen travaille en collaboration avec son cousin Menelik II, négus du Shewa puis Negusse Negest d’Éthiopie ; ces deux hommes constituant ainsi, selon les termes de Pétridès, « les constructeurs de l’Éthiopie du XXe ».

Né dans le royaume du Shewa et descendant de la noblesse éthiopienne, il prend part à l’âge de 29 ans aux campagnes de Menelik II. Il participe notamment à la conquête du Harer dont il devient gouverneur, un poste qu’il occupe jusqu’à son décès. Son contrôle sur toute la région de l’Ogaden constituant ainsi un vaste glacis de protection sur la façade orientale de l’empire éthiopien. Il dote la région de véritables infrastructures administratives et réussit à assurer une cohabitation entre les nouveaux habitants de Harer, de confession chrétienne et la population locale musulmane.

Représentant diplomatique de l’Éthiopie lors du traité de Wuchale conclu avec les italiens, il conduit dans les années suivantes une série de réformes économiques et financières afin de préparer le pays à la première guerre italo-éthiopienne. Au cours de celle-ci, déclenchée à partir de 1895, il mène les troupes éthiopiennes aux premières victoires d’importance à Amba Alagi et Meqelé, puis participe à la bataille décisive d’Adoua aux côtés de Menelik II, qui clôture le conflit.

De retour au Harer, il participe à partir de 1897 aux campagnes de l’ouest de l’Éthiopie. En 1901, Mohammed Abdullah Hassan lance une campagne contre les populations de l’Ogaden qui refusent de suivre son insurrection contre la présence britannique. En dépit du soutien anglais, la contre-offensive menée par Mekonnen ne parvient pas à soumettre le mouvement.

En 1902, il est reçu à Londres pour assister au couronnement d’Edward VII puis en France en juillet où il est reçu par le président Émile Loubet. Les années suivantes, il organise, en coordination avec la Grande-Bretagne, une nouvelle expédition militaire pour mettre fin, avec succès, au danger que représente Mohammed Abdullah Hassan sur l’Ogaden.

Le 21 mars 1906, alors qu’il part en direction d’Addis Abeba, Mekonnen meurt à Kulubi. Organisée à Addis-Abeba, la cérémonie du teskar, à laquelle assistent 10 000 personnes, est présidée par Menelik II.

Autres bons articles du portail Afrique

Article du mois

Venez participer à la construction de l'article Électricité en Afrique. Tout le monde peut participer en ajoutant des informations, en complétant ou en corrigeant celles déjà présentes, ou encore en apportant des photos ou des schémas pour illustrer l'article. Merci de votre aide !

Lire la suite

Carte

Image du jour

Un caméléon commun (Chamaeleo chamaeleon), saurien des régions méditerranéennes. (définition réelle 3 872 × 2 592)
Un caméléon commun (Chamaeleo chamaeleon), saurien des régions méditerranéennes.
(définition réelle 3 872 × 2 592)