Communauté d'agglomération de l'Artois

ancienne intercommunalité française

Artois Comm Béthune-Bruay
Blason de Artois Comm Béthune-Bruay
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Forme Communauté d'agglomération
Siège Béthune
Communes 65
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 200044055
Démographie
Population 225 555 hab. (2013)
Densité 550 hab./km2
Géographie
Superficie 410,10 km2
Liens
Fiche Banatic Données en ligne

La Communauté d'agglomération d'Artois Comm. Béthune-Bruay ou CA de Béthune Bruay Noeux et Environs est une ancienne communauté d'agglomération française du Pas-de-Calais et l'un des plus vastes ensembles intercommunaux de France. Elle réunissait, en 2016, 65 communes, près de 227 000 habitants, sur un territoire de quelque 410 km2.

Elle a fusionné avec ses voisines pour former, le , la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane.

HistoireModifier

Le [1], la communauté d'agglomération de l'Artois et la communauté de communes de Nœux et environs fusionnent à la suite de la décision préfectorale, portant ainsi le nombre de communes associées à 65.

Le , elle fusionne avec les communautés de communes Artois-Lys et Artois-Flandres pour former la Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane.

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

La particularité principale de cette communauté d'agglomération était de s’articuler autour de deux villes-centre, Béthune et Bruay-la-Buissière, dans un ensemble au caractère rural très marqué (une trentaine de communes de moins de 2 500 habitants), en bordure de l'ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais.

Sa densité de population était forte, à l’image de l’Europe du Nord-Ouest dans laquelle Artois Comm. se place : 550 hab./km², contre 322 pour le Nord-Pas-de-Calais et 213 pour le Pas-de-Calais.

CompositionModifier

En 2016, l'intercommunalité était composée des 65 communes suivantes (+ la commune Labuissière associée à Bruay-la-Buissière)[1] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Béthune
(siège)
62119 Béthunois 9,46 25 413 (2014) 2 686


Annequin 62034 Annequinois 3,99 2 354 (2014) 590
Annezin 62035 Annezinois 6,10 5 881 (2014) 964
Auchel 62048 Auchellois 6,00 10 773 (2014) 1 796
Auchy-les-Mines 62051 Alsiaquois 5,10 4 659 (2014) 914
Bajus 62077 Bajussois 2,94 374 (2014) 127
Barlin 62083 Barlinois 6,18 7 672 (2014) 1 241
Beugin 62120 Beuginois 5,06 464 (2014) 92
Beuvry 62126 Beuvrygeois 16,85 9 502 (2014) 564
Billy-Berclau 62132 Billeux-Berclois 7,41 4 437 (2014) 599
Bruay-la-Buissière 62178 Bruaysiens 16,35 22 579 (2014) 1 381
Calonne-Ricouart 62194 Calonnois 4,61 5 489 (2014) 1 191
Camblain-Châtelain 62197 Camblinois 10,04 1 803 (2014) 180
Cambrin 62200 Cambrinois 1,77 1 071 (2014) 605
Cauchy-à-la-Tour 62217 Cauchois 3,13 2 914 (2014) 931
Caucourt 62218 Caucourtois 5,51 346 (2014) 63
Chocques 62224 Chocquois 7,95 2 980 (2014) 375
Cuinchy 62262 Cuinchynois 4,15 1 743 (2014) 420
Diéval 62269 Diévalois 12,00 761 (2014) 63
Divion 62270 Divionnais 10,96 6 760 (2014) 617
Douvrin 62276 Douvrinois 9,58 5 038 (2014) 526
Drouvin-le-Marais 62278 Drouvinois 2,12 576 (2014) 272
Essars 62310 Essarois 3,72 1 584 (2014) 426
Estrée-Cauchy 62314 Estréens 3,89 375 (2014) 96
Festubert 62330 Festubertins 7,64 1 323 (2014) 173
Fouquereuil 62349 Fouquereuillois 2,01 1 431 (2014) 712
Fouquières-lès-Béthune 62350 Fouquièrois 2,42 1 063 (2014) 439
Fresnicourt-le-Dolmen 62356 Fresnicourtois 7,95 763 (2014) 96
Gauchin-Légal 62366 Gauchinois 6,03 327 (2014) 54
Givenchy-lès-la-Bassée 62373 Givenchynois 3,89 1 014 (2014) 261
Gosnay 62377 Gosnaysiens 2,21 951 (2014) 430
Haillicourt 62400 Haillicourtois 4,46 4 986 (2014) 1 118
Haisnes 62401 Haisnois 5,58 4 381 (2014) 785
Hermin 62441 Herminois 4,19 210 (2014) 50
Hersin-Coupigny 62443 Hersinois 12,02 6 127 (2014) 510
Hesdigneul-lès-Béthune 62445 Hesdigneulois 2,59 831 (2014) 321
Hinges 62454 Hingeois 8,31 2 410 (2014) 290
Houchin 62456 Houchinois 4,50 697 (2014) 155
Houdain 62457 Houdinois 6,30 7 386 (2014) 1 172
La Comté 62232 Comtois 6,63 877 (2014) 132
La Couture 62252 Couturois 13,52 2 757 (2014) 204
Labeuvrière 62479 Labeuvrierois 6,11 1 715 (2014) 281
Labourse 62480 Laboursois 4,67 2 594 (2014) 555
Lapugnoy 62489 Punéens 8,61 3 466 (2014) 403
Locon 62520 Loconois 9,52 2 353 (2014) 247
Lorgies 62529 Lorginois 6,84 1 584 (2014) 232
Lozinghem 62532 Lozinghemois 2,15 1 324 (2014) 616
Maisnil-lès-Ruitz 62540 Maisnilois 5,56 1 604 (2014) 288
Marles-les-Mines 62555 Marlésiens 4,55 5 692 (2014) 1 251
Neuve-Chapelle 62606 Neuve-Chapellois 1,86 1 349 (2014) 725
Nœux-les-Mines 62617 Nœuxois 8,84 12 570 (2014) 1 422
Noyelles-lès-Vermelles 62626 Noyellois 2,53 2 373 (2014) 938
Oblinghem 62632 Oblinghemois 1,27 316 (2014) 249
Ourton 62642 Ourtonais 5,28 785 (2014) 149
Rebreuve-Ranchicourt 62693 Reubreuvois-Ranchicourtois 10,73 1 089 (2014) 101
Richebourg 62706 Richebourgeois 17,31 2 586 (2014) 149
Ruitz 62727 Ruitelots 4,96 1 589 (2014) 320
Sailly-Labourse 62735 Saillygeois 6,02 2 161 (2014) 359
Vendin-lès-Béthune 62841 Vendinois 3,63 2 418 (2014) 666
Vermelles 62846 Vermellois 10,39 4 589 (2014) 442
Verquigneul 62847 Verquigneulois 3,54 1 917 (2014) 542
Verquin 62848 Verquinois 3,70 3 459 (2014) 935
Vieille-Chapelle 62851 Vieille-Chapellois 3,41 803 (2014) 235
Violaines 62863 Violainois 10,01 3 630 (2014) 363
Vaudricourt 62836 Vaudricourtois 2,99 905 (2014) 303

OrganisationModifier

SiègeModifier

Le siège de l'intercommunalité était à Béthune, 100, avenue de Londres[1].

ÉlusModifier

La communauté d'agglomération était administrée par son Conseil communautaire, composé de 112 conseillers municipaux représentant chacune des communes membre.

À la suite des élections municipales de 2014 dans le Pas-de-Calais, le conseil communautaire du 16 avril 2014 a réélu son président initial, Alain Wacheux, Maire de Bruay-la-Buissière ainsi que ses 15 vice-présidents :

  1. Nadine Lefebvre, maire de Beuvry, déléguée à l'habitat, au logement et à l’urbanisme ;
  2. Léon Copin, maire de Noyelles-les-Vermelles, délégué aux finances ;
  3. Bernard Blondel, adjoint au maire d’Oblinghem, délégué à l’eau (aménagement hydraulique, lutte contre les inondations, assainissement) ;
  4. Pierre Moreau, conseiller municipal de Bruay-la-Buissière, délégué au développement économique, à la formation, à l’université et à la recherche ;
  5. Raymond Gaquère, maire de La Couture, délégué à l’environnement et au plan climat ;
  6. Thierry Tassez, maire de Verquin, délégué à l’aménagement et à l’attractivité du territoire, au développement et aux animations culturels et sportifs ;
  7. Daniel Delcroix, maire de Billy-Berclau, délégué aux transports, à l’accessibilité et au handicap ;
  8. Marcel Coffre, maire de Marles-les-Mines, délégué à la valorisation des déchets ;
  9. Gérard Delahaye, maire de Richebourg, délégué à l’emploi, au commerce, à la création-transmission d’entreprise, à l’économie sociale et solidaire, aux services aux entreprises, TIC et fibre optique ;
  10. Jacques Miniot, maire de Maisnil-lès-Ruitz, délégué à la collecte des déchets ;
  11. Isabelle Levent, maire de Houdain, déléguée aux centres de première intervention, des sapeurs-pompiers communautaires et du refuge pour animaux ;
  12. Jean-Louis Adancourt, maire de Ruitz, délégué au personnel, à la formation des élus, la communication et la promotion du territoire, du conseil de développement.
    Décédé en juillet 2015[2], il est remplacé par Olivier Gacquerre[réf. nécessaire], maire de Béthune, chargé des territoires intelligents et de la transition énergétique, afin de clore un conflit avec l'exécutif élu en 2014[3] ;
  13. Ceslas Kaczmarek, adjoint au maire de Barlin, délégué à la commission d’appels d’offre,aux délégations des services publics et aux jurys des concours, aux relations juridiques et à la médiation ;
  14. Serge Marcellak, maire de Nœux-les-Mines, délégué à la politique de la ville ;
  15. Philippe Miloszyk, maire de Rebreuve-Ranchicourt. Il est responsable des moyens généraux et de l’Agenda 21.

Le conseil a également élu des conseillers communautaires délégués :

  • Daniel Delomez, maire d’Annezin, chargé de l’administration générale ;
  • Yves Dupont, maire d’Annequin, chargé du tourisme ;
  • Claude Lemaître, maire de Gauchin-le-Gal, chargé de l’aménagement rural ;
  • Éric Deleval, adjoint au maire de Bruay-la-Buissière, chargé de la culture ;
  • Ludovic Guyot, maire de Calonne-Ricouart, chargé des eaux pluviales ;
  • Jean-Pierre Bève, adjoint au maire de Hersin-Coupigny, chargé de l’accès au droit et de la prévention de la délinquance ;
  • Jean-Louis Courtois, adjoint au maire d’Auchy-les-Mines, chargé des voiries, parcs de stationnement et bâtiments communautaires ;
  • Patrice Andreotti, adjoint au maire de Labourse, chargé des zones d’activité économique et du développement d’activités en milieu rural[4].

Réunis, ils formaient le bureau de l'intercommunalité jusqu'à sa disparition.

Liste des présidentsModifier

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2014 décembre 2016 Alain Wacheux PS Maire de Bruay-la-Buissière (31 décembre 1999 → )
Président d'Artois Comm (2002 → 2013)
Président de la CA de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane (2017 → )
Conseiller général d'Houdain (2004 → 2010).
Vice-président chargé des transports du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais[Quand ?].
Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

CompétencesModifier

La communauté d'agglomération exerçait les compétences qui lui avaient été transférées par les communes membres. Il s'agissait principalement des responsabilités suivantes :

  • en matière de développement du territoire : développement économique, protection de l’environnement, développement touristique, technologies de l’information et de la communication, aménagement et développement rural...
  • en termes de services à la population : insertion et emploi, logement et habitat, transports collectifs - depuis le 1er janvier 2006 cette compétence est transférée au Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC), ramassage et traitement des ordures ménagères, politique de la ville, développement des activités culturelles et sportives, tourisme...

Régime fiscal et budgetModifier

La communauté d'agglomération était un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Comme toutes les communautés d'agglomération, afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité pecevait la fiscalité professionnelle unique[1] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources entre les communes résidentielles et celles dotées de zones d'activité.

RéalisationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « CA de Béthune Bruay Noeux et Environs (N° SIREN : 200044055) », Fiche signalétique BANATIC, Ministère de l'intérieur - DGCL, (consulté le 24 mars 2019).
  2. « Jean-Louis Adancourt, le maire de Ruitz, emporté par la maladie : Jean-Louis Adancourt, 67 ans, est décédé mercredi. Les Ruitelots ont perdu leur maire. Après un premier mandat riche, il avait entamé le second avec la même énergie mais la maladie a eu raison de lui », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. Cécile Rubichon et Benoît Fauconnier, « Pour le président d’Artois Comm., «un exécutif sans Béthune et Auchel ne convient pas» : Président d’Artois Comm. depuis 2002, Alain Wacheux assure que les velléités de Béthune et Auchel ne l’empêcheront pas de dormir. Il n’en est pas moins décontenancé par l’attitude des maires de ces deux communes, à qui il propose de rediscuter pour que les deux villes retrouvent une place dans l’exécutif », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Fonctionnement politique », Notre fonctionnement, sur http://www.agglo.artoiscomm.fr (consulté le 29 novembre 2014)
  5. « Alain Wacheux réélu président d'Artois Comm. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 29 novembre 2014).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier