Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Comme des Garçons.
Comme des garçons
Réalisation Julien Hallard
Scénario Jean-Christophe Bouzy
Julien Hallard
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Velvet
Les Armateurs
Mars Films
C8
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie
Durée 90 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Comme des garçons est une comédie française réalisée par Julien Hallard, sortie en 2018. Le film s'inspire de la création de la première équipe féminine de football de France à Reims par Pierre Geoffroy en 1968.

Sommaire

SynopsisModifier

À Reims, en 1969. Séducteur invétéré, Paul Coutard est journaliste sportif au quotidien Le Champenois. Pour provoquer son directeur, il organise un match de football féminin pour la kermesse annuelle du journal. Il va recevoir l'aide inattendue de « sa meilleure ennemie », Emmanuelle Bruno, secrétaire de direction. Sans le savoir, Emmanuelle et Paul vont se lancer dans la création de la première équipe féminine de football de France.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

 
Julie Moulier (au centre) et Sarah Suco (à gauche) dans une scène du film.
 
Mona Walravens dans une scène du film.

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le réalisateur-scénariste Julien Hallard a eu l'idée du film après avoir écouté une émission de radio :

« J’ai eu un coup de foudre pour cette histoire : en 1968, Pierre Geoffroy, un journaliste sportif de l’Union de Reims, a passé une petite annonce pour organiser un match de football féminin. Contre toute attente, l’équipe montée à cette occasion et lui-même allaient devenir les pionniers du renouveau du football féminin hexagonal. Il faut savoir qu’à cette époque, les filles ne jouaient pas au football. Ce n’était même pas interdit, ça ne se faisait pas, c’est tout. La Fédération française de football ne délivrait pas de licences féminines. Les filles de Reims ont donc mené le combat contre les préjugés avec détermination, talent, et pas mal d’humour. Quand j’ai commencé à écrire à leur sujet, on était en 2012. Non seulement, le football féminin commençait sa percée médiatique mais on assistait à un renouveau des questions autour du féminisme. Bref, il y avait un écho moderne dans cette histoire, un air du temps qui renvoyait à cette période de mutations de la fin des années soixante[2]. »

Pour peaufiner son scénario, il s'adjoint les services de Claude Le Pape, qui selon Hallard « a prouvé avec Les Combattants qu’elle avait un vrai talent pour créer des scènes et incarner des personnages », et également de Fadette Drouard, la co-scénariste de Patients, dont Hallard « aime la liberté de ton et l’énergie de l’écriture »[2].

Distribution des rôlesModifier

Des joueuses de l'ASJ Soyaux ont participé aux séquences de foot[3].

TournageModifier

Le tournage a lieu à Royan en Charente-Maritime (notamment au stade de la ville)[4], ainsi qu'à Paris et en Île-de-France.

MusiqueModifier

La musique originale du film est composée par Vladimir Cosma, compositeur prolifique dès les années 1970. Le réalisateur explique son choix :

« En ce qui concerne la bande originale, je voulais des mélodies fortes, des thèmes reconnaissables pour les personnages principaux ; ce qui est à l’opposé de la tendance actuelle dans le cinéma qui va vers de la musique d’accompagnement et d’atmosphère. J’ai donc tout naturellement pensé à Vladimir Cosma qui a justement cette capacité mélodique hors norme. C’est un grand compositeur avec une forte personnalité qui prend des risques et qui imprime son style sur le film. Pour paraphraser Stravinsky, je dirais que quand d’autres font de la musique « papier peint », Cosma lui fait des tableaux. Et quels tableaux ![2] »

— Julien Hallard

Le film utilise aussi des chansons préexistantes, dont Comme un garçon de Sylvie Vartan.

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier