Comité pontifical des sciences historiques

Le Comité pontifical des sciences historiques est un organisme de la Curie romaine fondé le , par décision du pape Pie XII.

HistoireModifier

Une commission cardinalice pour l’étude des sciences historiques est mise en place par le pape Léon XIII dans sa Lettre apostolique Saepenumero considerantes du alors que les sociétés catholiques sont affectées par la crise moderniste.

Cette commission est transformée le en Comité pontifical des sciences historiques par le pape Pie XII qui décide d'établir formellement cet organisme du Saint-Siège.

Cette commission avait initialement pour mandat de contribuer au développement des sciences historiques, en particulier lorsque les Archives secrètes du Vatican furent ouvertes aux chercheurs en 1881 afin de répondre à une historiographie hostile au christianisme. Elle prend pour modèle le Comité International des Sciences Historiques (CISH) fondé en 1926 à Genève et est rattachée à cet organisme en 1938[1].

TravauxModifier

Les travaux du comité se caractérisent par l'attention portée aux archives de l'Église, en particulier celles du Vatican.

Le comité coopère avec des organisations et institutions internes ou externes à l'Église.

Présidents successifsModifier

Membres notablesModifier

Membres défuntsModifier

SourceModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Archives et histoire », sur http://www.cish.org/ (consulté le 17 février 2016)
  2. a et b (it) « Membri in carica », sur vatican.va (consulté le 16 février 2016)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Cardinal Paul Poupard, Le Vatican, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1994
  • Joël-Benoît d'Onorio Le pape et le gouvernement de l'Église, Fleurus/Tardy, 1992

Articles connexesModifier

Liens externesModifier