Collision au sol de Madrid

La collision au sol de Madrid est un accident ayant impliqué deux avions au sol à l'aéroport Madrid–Barajas le . Un Boeing 727 d'Iberia en partance a percuté un Douglas DC-9 de la compagnie Aviaco, provoquant un incendie et la mort de 93 passagers et membres d'équipage.

Un Boeing d'Iberia similaire à celui de l'accident.

Collision au sol de Madrid
Caractéristiques de l'accident
Date7 décembre 1983
TypeCollision aérienne
CausesFaible visibilité
SiteAéroport international de Madrid
Coordonnées 40° 28′ 11″ nord, 3° 33′ 46″ ouest
Caractéristiques des appareils
Type d'appareilBoeing 727Douglas DC-9
CompagnieIberiaAviaco
No  d'identificationEC-CFJEC-CGS
Lieu d'origineMadridMadrid
Lieu de destinationAéroport international de Rome FiumicinoSantander
PhaseDécollageDécollage
Passagers9342
Morts5142
Blessés320
Survivants320

L'accidentModifier

 
Un DC-9 d'Aviaco similaire à celui de l'accident.

Le , un Boeing 727 de la compagnie espagnole Iberia immatriculé EC-CFJ, opérant le vol Iberia 350, un vol régulier vers l'aéroport de Rome Leonardo da Vinci–Fiumicino, a été autorisé à décoller de la piste 01 de l'aéroport de Madrid-Barajas dans des conditions de brouillard épais[1],[2]. Au même moment, un DC-9 de la compagnie Aviaco immatriculé EC-CGS, effectuant le vol Aviaco 134, roulait au bout de la même piste en s'apprêtant à décoller pour l'aéroport de Santander[3]. Comme le Boeing 727 roulait le long de la piste, l'équipage du DC-9 a effectué accidentellement un virage dans le mauvais sens dans le brouillard sur le chemin du Boeing 727. L'équipage du 727 a vu le DC-9 et a essayé d'éviter la collision en faisant cabrer son avion pour décoller, mais celui-ci n'avait pas atteint la vitesse suffisante pour voler et l'arrière de son fuselage a percuté le DC-9[2],[3]. Les deux avions prirent feu et furent détruits ; les 42 personnes à bord du DC-9 furent toutes tuées, ainsi que 51 personnes (50 passagers, 1 membre d'équipage) sur les 93 à bord du Boeing 727[1],[4]. Parmi les victimes du DC-9 on compte l'actrice mexicaine Fanny Cano et parmi celles du Boeing 727 le pianiste sud-africain Marc Raubenheimer (en).

L'enquêteModifier

Les enquêteurs ont trouvé que le Boeing 727 et le DC-9 s'étaient percutés à cause de la faible visibilité à ce moment-là sur l'aéroport, ainsi que d'une signalisation et d'un marquage insuffisant, qui ont permis l'entrée du DC-9 sur la piste de décollage sans autorisation au moment où le Boeing 727 décollait[1].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier