Un codec est un dispositif matériel ou logiciel permettant de mettre en œuvre l'encodage ou le décodage d'un flux de données numérique, en vue d'une transmission ou d'un stockage. Certains codec intègrent également une fonction de compression ou encore de chiffrement des données.

Codec MPEG-4 utilisé par VLC
Symbole graphique du codec MPEG-4 utilisé par VLC

Le mot-valise « codec » vient de « codeur décodeur » (coder-decoder en anglais).

Codecs, normes et conteneursModifier

Il est important de bien distinguer les notions de codec, norme et format conteneur.

  • La norme décrit un procédé, pouvant définir un format conteneur ou un format de compression.
  • Le codec est l'implémentation matérielle ou logicielle qui met en œuvre une norme.

Par exemple, MPEG-4 AVC/H.264 est une norme vidéo, et x264 est un codec capable de produire un flux vidéo dans le format de compression décrit par la norme. Il existe d'autres codecs implémentant cette norme. Lorsqu'il n'existe qu'une seule implémentation, il arrive que le nom du codec adopte celui de la norme (exemple : VC-1).

  • Le format conteneur est lui aussi décrit par une norme. Il peut embarquer des flux audio et/ou vidéo, des données techniques descriptives des flux en présence pour permettre leur décodage, mais aussi, en fonction du conteneur, toute sorte de métadonnées comme des sous-titres, du chapitrage, du timecode etc. Les formats conteneurs ne sont pas compatibles avec tous les formats de compression.

Par exemple, un conteneur MPEG-2 ne peut contenir que des flux vidéo MPEG-2, des flux audio MPEG (layers 1, 2 ou 3) ou des flux audio AAC.

Codecs propriétaires et libresModifier

Certains constructeurs de matériels électroniques développent eux-mêmes des codecs audio ou vidéo.

On pourra citer l'AVCHD par exemple, qui est en fait un dérivé du x264, une implémentation de H.264 ; mais ayant certaines fonctionnalités qui sont propres aux fabricants qui l'utilisent ou à l'éditeur du logiciel.

Certains codecs dérivés d'une pré-version de norme ; par exemple DivX, qui était une implémentation de la norme en cours d'élaboration H.263 et H.264.

Les codecs propriétaires sont développés par des entreprises, et font souvent l'objet de brevets dans les pays où c'est possible.

Les codecs libres ou ouverts comme Vorbis sont inventés et développés par des acteurs du logiciel libre pour permettre aux utilisateurs de garder le contrôle des médias qu'ils produisent eux-mêmes.

Lorsqu'une norme ISO est publiée, il est demandé aux entreprises de ne pas déposer de brevets ou de ne pas réclamer de droits sur ceux existant, quant à la décompression. Les normes ISO des formats MPEG ne définissent que la manière de décompresser ; chaque entreprise est alors libre de faire ce qu'elle veut sur les astuces de compression.

Historique des codecs de lectures vidéosModifier

Codecs de 1re générationModifier

Année Codec Vidéo Éditeur Comité Distributeur Utilisations
1984 H.120 CCITT VCEG N/A

Codecs de 2e générationModifier

Année Codec Vidéo Éditeur Comité Distributeur Utilisations
1988 H.261 CCITT VCEG Hitachi, PictureTel, NTT, BT, Toshiba, etc. Videoconferencing, videotelephony
1992 Motion JPEG (MJPEG) JPEG JPEG N/A QuickTime
1993 MPEG-1 Part 2 ISO, IEC MPEG Fujitsu, IBM, Matsushita, etc. Video-CD, Internet vidéo

Codecs de 3e générationModifier

Année Codec Vidéo Éditeur Comité Distributeur Utilisations
1995 H.262 / MPEG-2 Part 2 (MPEG-2 Video) ISO, IEC, ITU-T MPEG, VCEG Sony, Thomson, Mitsubishi, etc. DVD Vidéo, Blu-ray, DVB, ATSC, SVCD, SDTV
DV IEC IEC Sony, Panasonic Camcorders, digital cassettes

Codecs de 4e générationModifier

Année Codec Vidéo Éditeur Comité Distributeur Utilisations
1996 H.263 ITU-T VCEG Mitsubishi, Hitachi, Panasonic, etc. Videoconferencing, videotelephony, H.320, Integrated Services Digital Network (ISDN), mobile video (3GP), MPEG-4 Visual
1999 MPEG-4 Part 2 (MPEG-4 Visual) ISO, IEC MPEG Mitsubishi, Hitachi, Panasonic, etc. Internet vidéo, DivX, Xvid
2000 VP3 On2 Technologies

Codecs de 5e générationModifier

Année Codec Vidéo Éditeur Comité Distributeur Utilisations
2001 Motion JPEG 2000 (MJ2) JPEG JPEG N/A
VP4 On2 Technologies
2002 VP5 On2 Technologies
2003 Advanced Video Coding (H.264 / MPEG-4 AVC) ISO, IEC, ITU-T MPEG, VCEG Panasonic, Godo Kaisha IP Bridge, LG, etc. Blu-ray, HD DVD, HDTV (DVB, ATSC), streaming (YouTube, Netflix, Vimeo), iTunes Store, iPod Video, Apple TV, videoconférences, Flash Player, Silverlight, VOD
VP6[1] On2 Technologies
2004 Theora Xiph Xiph N/A Navigateurs Web
2006 VP7[2] On2 Technologies
VC-1 SMPTE SMPTE Microsoft, Panasonic, LG, Samsung, etc. Blu-ray, navigateurs Web
2007 Apple ProRes Apple Video production, post-production
2008 VP8 On2 Technologies (racheté depuis par Google) Vidéos au format WebM / MKV

Codecs de 6e générationModifier

Année Codec Vidéo Éditeur Comité Distributeur Utilisations
2012 VP9 (ou Next Gen Open Video ou VP-Next) Google Vidéos HTML5, divers navigateurs
2013 High Efficiency Video Coding

(H.265 / MPEG-H HEVC)

ISO, IEC, ITU-T MPEG, VCEG Samsung, GE, NTT, JVC Kenwood, etc. UHD Blu-ray, DVB, ATSC 3.0, UHD streaming, High Efficiency Image Format, macOS High Sierra, iOS 11

Codecs de 7e générationModifier

Année Codec Vidéo Éditeur Comité Distributeur Droits d'utilisation
2018 AV1 AOMedia AOMedia Alliance for Open Media Libre de droit
2020 MPEG-5 Part 1 : Essential Video Coding (EVC) ISO, IEC, ITU-T MPEG, VCEG Huawei, Qualcomm, Samsung
Versatile Video Coding (VVC / H.266) JVET JVET Fraunhofer Heinrich-Hertz Propriétaire

Notes et référencesModifier

  1. (en) Stefanie Olsen, « On2 blows trumpet for new codec », sur CNet, (consulté le 2 octobre 2020)
  2. (en) « VP7 Personal Edition 7.0.1 », sur free-codecs.com, (consulté le 2 octobre 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier