Code de couleurs CPK

Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir CPK.

En chimie, le code de couleurs CPK est un ensemble de couleurs permettant la distinction des atomes de différents éléments chimiques dans les modèles moléculaires. Le code est nommé d'après les modèles CPK conçus par les chimistes Robert Corey et Linus Pauling, et améliorés par Walter Koltun.

HistoireModifier

En 1952, Corey et Pauling publient la description de modèles compacts de protéines et d'autres biomolécules qu'ils ont construit au Caltech[1]. Leurs modèles représentent les atomes sous la forme de boules de bois, peintes de diverses couleurs pour indiquer leur élément chimique respectif. Le code de couleurs inclut :

Ils assemblent également des modèles plus petits à partir de boules de plastique, avec le même code de couleurs.

En 1965, Koltun fait breveter une version améliorée de la technique de modélisation de Corey et Pauling[2]. Dans son brevet, il mentionne les couleurs suivantes :

TableModifier

La table suivante présente les couleurs assignées à chaque élément par le code CPK et des variantes plus modernes. La colonne C est l'attribution originale des couleurs par Corey et Pauling[1] et K est celle du brevet de Koltun[2]. La colonne J est le code couleur utilisé par Jmol[3]. La colonne R est celui utilisé par Rasmol (quand deux couleurs sont signalées, la seconde est valide pour les versions 2.7.3 et suivantes)[3],[4]. Toutes les couleurs sont approximatives et peuvent dépendre de la configuration de l'écran et des conditions de lecture.

Couleurs
A# Sy Élément C K J R
1 H hydrogène
1 2H (D) deutérium
1 3H (T) tritium
2 He hélium
3 Li lithium
4 Be béryllium
5 B bore
6 C carbone
6 13C carbone 13
6 14C carbone 14
7 N azote
7 15N azote 15
8 O oxygène
9 F fluor
10 Ne néon
11 Na sodium
12 Mg magnésium
13 Al aluminium
14 Si silicium
15 P phosphore
16 S soufre
17 Cl chlore
18 Ar argon
19 K potassium
20 Ca calcium
21 Sc scandium
22 Ti titane
23 V vanadium
24 Cr chrome
25 Mn manganèse
26 Fe fer
27 Co cobalt
28 Ni nickel
29 Cu cuivre
30 Zn zinc
31 Ga gallium
32 Ge germanium
33 As arsenic
34 Se sélénium
35 Br brome
36 Kr krypton
37 Rb rubidium
38 Sr strontium
39 Y yttrium
40 Zr zirconium
41 Nb niobium
42 Mo molybdène
43 Tc technétium
44 Ru ruthénium
45 Rh rhodium
46 Pd palladium
47 Ag argent
48 Cd cadmium
49 In indium
50 Sn étain
51 Sb antimoine
52 Te tellure
53 I iode
54 Xe xénon
55 Cs césium
56 Ba baryum
57 La lanthane
58 Ce cérium
59 Pr praséodyme
60 Nd néodyme
61 Pm prométhium
62 Sm samarium
63 Eu europium
64 Gd gadolinium
65 Tb terbium
66 Dy dysprosium
67 Ho holmium
68 Er erbium
69 Tm thulium
70 Yb ytterbium
71 Lu lutécium
72 Hf hafnium
73 Ta tantale
74 W tungstène
75 Re rhénium
76 Os osmium
77 Ir iridium
78 Pt platine
79 Au or
80 Hg mercure
81 Tl thallium
82 Pb plomb
83 Bi bismuth
84 Po polonium
85 At astate
86 Rn radon
87 Fr francium
88 Ra radium
89 Ac actinium
90 Th thorium
91 Pa protactinium
92 U uranium
93 Np neptunium
94 Pu plutonium
95 Am américium
96 Cm curium
97 Bk berkélium
98 Cf californium
99 Es einsteinium
100 Fm fermium
101 Md mendélévium
102 No nobélium
103 Lr lawrencium
104 Rf rutherfordium
105 Db dubnium
106 Sg seaborgium
107 Bh bohrium
108 Hs hassium
109 Mt meitnérium
110 Ds darmstadtium
111 Rg roentgenium
112 Cn copernicium
113 Nh nihonium
114 Fl flérovium
115 Mc moscovium
116 Lv livermorium
117 Ts tennesse
118 Og oganesson

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Robert B. Corey and Linus Pauling (1953): Molecular Models of Amino Acids, Peptides, and Proteins. Review of Scientific Instruments, Volume 24, Issue 8, pp. 621-627. DOI:10.1063/1.1770803.
  2. a et b (en) Walter L. Koltun (1965), Space filling atomic units and connectors for molecular models. U. S. Patent 3170246.
  3. a et b (en) Jmol color table sur sourceforge.net.
  4. (en) Rasmol color table sur bio.cmu.edu.