Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Le cochon vietnamien est une race de porc utilisée comme animal de compagnie, et qui fait partie des nouveaux animaux de compagnie (NAC). Il s'agit d'un cochon nain, obtenu par croisement à partir de différents cochons originaires de l'Asie du Sud-Est[1], et notamment du Vietnam.

Cochon vietnamien
Les adultes peuvent atteindre 35 à 60 kg au minimum, voire 80 kg pour certaines lignées, pour une taille de 35 à 55 cm au garrot.
Les adultes peuvent atteindre 35 à 60 kg au minimum, voire 80 kg pour certaines lignées, pour une taille de 35 à 55 cm au garrot.
Région d’origine
Région Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Caractéristiques
Autre
Utilisation animal de compagnie

Sommaire

DescriptionModifier

Le cochon vietnamien est un cochon domestiqué originaire du Vietnam. L’appellation cochon vietnamien est un mélange de différentes races originaires du Vietnam. Bien plus petit que les cochons de ferme (300 kg adulte) américains ou européens, leur taille est comparable à celle d’un chien moyen à grand, avec un poids cependant supérieur (entre 40 et 150 kg) en raison d’une densité corporelle plus importante. La taille ainsi que les oreilles et la queue droites des cochons vietnamiens permet de facilement les différencier des autres races. La photo en haut de la page montre un cochon en surpoids. Des bourrelets au-dessus des yeux et des bajoues sont de bons indicateurs visuel de surpoids. Même s’ils ont effectivement un ventre rond et le dos creux, les hanches doivent rester faciles à déceler d’une pression faible, et les yeux bien visibles.

Les cochons vietnamiens appartiennent à la même espèce que les cochons de ferme et les sangliers, et ils peuvent donc être croisés. Ce qui est formellement interdit en France[réf. nécessaire]. Le ministère de l’Agriculture suédois apporte son aide au Vietnam pour leur production porcine depuis le milieu des années 80 en y introduisant des espèces plus massives. Les gouvernements vietnamiens et suédois ont cependant réalisé que désormais, la sous-espèce autochtone de cochons vietnamiens n’existait plus que dans les régions montagneuses du Vietnam et de la Thaïlande. Le gouvernement vietnamien a commencé à verser des aides financières aux éleveurs locaux qui pratiquent toujours l’élevage des cochons vietnamiens autochtones, ces cochons se reproduisant moins facilement que les espèces plus massives ou encore d’autres espèces.

Les mâles entiers sont appelés verrats, les femelles truies, et tous deux sont fertiles à un jeune âge (8 semaines pour les mâles et 3,5 mois pour les femelles), bien avant leur maturité physique qu’ils atteignent qu'à l’âge de 3 ou 4 ans, au moment où les cartilages des épiphyses vertébrales ont fini de durcir. De nombreuses arnaques sur la taille des cochons vietnamiens découlent de cela.

En tant qu'animaux de compagnieModifier

 
Le cochon vietnamien fait partie des nouveaux animaux de compagnie. Il faut cependant avoir conscience que le cochonnet grandira rapidement.

Les cochons sont très intelligents et leur adoption nécessite une adaptation préalable de la maison. Ils auront vite fait d’apprendre à ouvrir la porte du réfrigérateur, ils attraperont les livres de l’étagère, et ne feront qu’une bouchée de toute nourriture à portée de groin.

Ils ont tendance à utiliser tout matériel transportable, comme les journaux, pour se créer une litière. Les cochons vietnamiens sont souvent utilisés comme nouveaux animaux de compagnie dans de nombreux pays. Ils sont intelligents et ils apprendront facilement des tours en échange d’une friandise. Beaucoup de propriétaires les promènent à l’aide d’un harnais. Les cochons peuvent faire leurs besoins dans une litière comme les chats, mais il est plus facile de les entraîner à faire leur besoin dans le jardin comme la plupart des chiens.

George Clooney était réputé pour posséder un cochon vietnamien, Max, mort en 2006.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier