Ouvrir le menu principal

Cobi et Petra sont respectivement les mascottes des Jeux olympiques et paralympiques de Barcelone 1992. Cobi est un berger des Pyrénées tandis que Petra ne représente aucun animal en particulier, mais adopte une forme humanoïde indéterminée. Les deux mascottes ont été crées par le designer barcelonais d'adoption Javier Mariscal.

Sommaire

CobiModifier

 
Figurine de Cobi au Museu Olímpic i de l'Esport Joan Antoni Samaranch de Barcelone.

Ce n'est pas la première fois qu'un chien est la mascotte d'une édition des Jeux olympiques. En effet, la toute première mascotte olympique était un teckel, Waldi, créée par Elena Winschermann, sous la direction artistique d'Otl Aicher, pour les Jeux de Munich 1972.

Le nom de Cobi s'inspire du nom du Comité d'organisation des Jeux de Barcelone 1992, en catalan Comité Olímpico Organizador Barcelona 92, et dont l'acronyme est COOB’92[1]. Il a été choisi à cause de sa simplicité de prononciation dans la plupart des langues[1],[2].

  Image externe
  Proposition initiale de Javier Mariscal.

Cobi est un berger des Pyrénées aux traits simples, voire cubistes et anthropomorphiques[2]. Après que le Comité d'organisation a lancé la compétition pour le dessin de la mascotte, Mariscal commence à travailler sur les animaux marins, en particulier la crevette[3]. Mais se rendant compte que les représentations sportives seront très compliquées, il se réoriente vers un chien typique des Pyrénées toutes proches. Les premières esquisses montrent un chien couvert de poils, mais Mariscal simplifie grandement le trait en ne se limitant qu'aux contours de l'animal[3]. La proposition qu'il envoie au Comité d'organisation est retenue le 29 janvier 1988 parmi les travaux de cinq autres designers : Fernando Amat, Angel Beaumont, Francesc Capdevila, Francesc Petit et Pere Torrent[2],[4]. Si elle est d'abord décriée après sa révélation, elle va s'avérer être l'une des mascottes les plus appréciées par le public et une des plus rentables pour le Comité d'organisation et le CIO[5],[6].

Une série animée, The Cobi Troupe, de 26 épisodes est produite en marge des Jeux. Cobi est entouré de ses amis et participe à la promotion de Barcelone 1992, d'autant que les droits de la série sont achetés par 24 chaînes de télévision[1].

Le 18 août 2017, Javier Mariscal publie sur ses comptes Instagram et Twitter une illustration d'un Cobi en pleure en mémoire des victimes de l'attaque qui a eu lieu à Barcelone le jour précédent[7].

PetraModifier

Petra est la première mascotte paralympique à ne pas être un animal. C'est une figure humanoïde dépourvue de bras. Elle est décrite comme une jeune fille positive, extravertie, indépendante et énergique[8],[9].

Produits dérivésModifier

Les deux mascottes sont dérivées en de nombreux produits : pin's, peluches, figurinesetc. Des marques, comme Danone et Coca-Cola, vont également utiliser leurs images pour la promotion de leur produits durant les Jeux[10].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Barcelone 1992 mascotte », sur olympic.org (consulté le 1er octobre 2018).
  2. a b et c (en) Official Report of the Games of the XXV Olympiad Barcelona 1992, Barcelone, Éditions Romà Cuyàs (lire en ligne [PDF]).
  3. a et b [vidéo] La naissance de Cobi - Interview avec Javier Mariscal sur YouTube.
  4. (ca) « Comité Olímpico Organizador Barcelona 92, SA (COOB 92) », sur bcn.cat (consulté le 1er octobre 1992).
  5. (en) « We went for an avant-garde design and it was the most profitable Olympic Games mascot for the IOC », sur mariscal.com (consulté le 1er octobre 2018).
  6. « Mariscal-Cobi, un bouffon à Barcelone », Revue olympique,‎ (lire en ligne).
  7. « Cobi, la mascotte des JO 1992 de Barcelone, pleure », Le HuffPost,‎ (lire en ligne).
  8. (en) « Barcelona 1992 Paralympic Games – Petra », sur paralympic.org (consulté le 1er octobre 2018).
  9. (en) « Summer Paralympic Games Mascots (1960-2008) » (consulté le 1er octobre 2018).
  10. (en) « Pedro from Barcelona Owns 500 Olympic Mascots », Vice,‎ (lire en ligne).