Ouvrir le menu principal
Cloé Korman
Description de cette image, également commentée ci-après
Cloé Korman en février 2014.
Naissance
Paris, France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Cloé Korman, née en 1983 à Paris, est une écrivaine française. Elle a reçu le prix du Livre Inter pour son premier roman, Les Hommes-couleurs.

BiographieModifier

Cloé Korman a grandi à Boulogne-Billancourt, dans une famille juive – originaire d'Alsace du côté de sa mère et de Pologne du côté de son père[réf. nécessaire] – marquée par les exils et les persécutions du XXe siècle. En 2002, elle intègre l’École normale supérieure de Lyon où elle étudie la littérature anglo-saxonne et l’histoire de l’art. Entre 2008 et 2010, elle travaille au ministère de la Culture et de la Communication, avant de se consacrer à l’écriture et à l’enseignement.

En 2008, elle part vivre à New York aux États-Unis et commence à écrire son premier roman. Entre 2010 et 2013, elle fait paraître aux éditions du Seuil deux romans sur les frontières et les migrations : Les Hommes-couleurs, l’histoire d’un exode moderne dans le désert mexicain, qui a été distingué par le prix Valery-Larbaud[1] et le Prix du Livre Inter[2],[3] et s’est vendu à plus de 40 000 exemplaires[réf. nécessaire]. Parait ensuite Les Saisons de Louveplaine, roman inspiré par les émeutes de 2005 où elle raconte la disparition d’un immigré algérien dans une Seine-Saint-Denis mythique, hantée par l’Histoire et par des personnages d’adolescents fugueurs ; le roman est sélectionné pour le prix Médicis et le prix Renaudot.

Son troisième roman, Midi, paraît au Seuil à la rentrée littéraire 2018[4] et de la première sélection du prix Renaudot[5]. Roman sur « la vulnérabilité de l’enfance, les compromis coupables des adultes et la puissance aveuglante du désir[6] », il raconte l’histoire de Claire, une femme médecin qui doit se confronter à son passé quand arrive dans son service un homme mourant, Dominique, qu’elle a connu quinze ans plus tôt dans un centre aéré à Marseille. En présence de cet ancien amant, Claire se souvient du groupe d’enfants avec lesquels ils avaient mis en scène La Tempête de Shakespeare, et du drame qui se jouait clandestinement parmi eux, sous la lumière aveuglante du soleil[pertinence contestée].

Professeure de français au collège Jean-Pierre-Timbaud à Bobigny, elle a dirigé deux ouvrages collectifs issus d’ateliers d’écriture avec des adolescents, La Courneuve, mémoires vives (Médiapop, 2010) et Dans la peau d’une poupée noire (Médiapop, 2018).

ŒuvreModifier

RomansModifier

Ouvrages collectifsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cahiers bourbonnais, no 213, p. 118.
  2. « Prix du Livre Inter 2010 à Chloé Korman pour Les Hommes-couleurs », Le Point, 7 juin 2010.
  3. « Les hommes-couleurs par Cloé Korman », L'Express, 19 juillet 2010.
  4. « La lumière crue du “Midi” de Cloé Korman », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2018)
  5. « Prix Renaudot | Livres Hebdo », sur Livre Hebdo (consulté le 12 septembre 2018)
  6. Salomé Kiner, « Shakespeare dans la pinède », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2018)

Liens externesModifier