Ouvrir le menu principal

Clivage (chimie)

ouverture d'une liaison chimique

Le clivage d'une liaison chimique ou sa scission ou sa dissociation ou encore sa rupture est l'ouverture de cette liaison. Le clivage d'une liaison est une réaction endothermique[1].

En général, un clivage de liaison est soit homolytique (homolyse), soit hétérolytique (hétérolyse), ce qui dépend de la nature du processus :

Clivage homolytique.
Clivage hétérolytique.
  • en clivage homolytique, les deux électrons dans la liaison covalente clivée sont divisés à parts égales entre les atomes. Ce procédé est également appelé fission homolytique ;
  • en clivage hétérolytique, la liaison rompt de telle façon que la paire d'électrons initialement partagée reste avec l'un des atomes. Ce procédé est également appelé fission hétérolytique.

Le terme « énergie de dissociation de liaison » fait référence à la quantité d'énergie nécessaire pour cliver la liaison.

En biochimie, le processus de décomposition de grosses molécules (en scindant leurs liaisons intramoléculaires) est le catabolisme. Les enzymes qui catalysent ce clivage de liaison sont appelées lyases, à moins qu'elles n'opèrent par hydrolyse ou oxydation/réduction, auquel cas elles sont appelées hydrolases ou oxydoréductases, respectivement.

RéférencesModifier

  1. Andrew Hunt, La chimie de A à Z - 1 200 mots pour comprendre, Dunod, 2006.