Ouvrir le menu principal

Claude Léonard

personnalité politique française

Claude Léonard
Illustration.
Fonctions
Président du Conseil
départemental de la Meuse
En fonction depuis le
(4 ans, 5 mois et 7 jours)
Élection 29 mars 2015
Prédécesseur Christian Namy
Sénateur de la Meuse

(7 mois et 14 jours)
Prédécesseur Gérard Longuet
Successeur Gérard Longuet

(6 mois et 2 jours)
Prédécesseur Gérard Longuet
Successeur Gérard Longuet
Maire de Montmédy

(25 ans et 3 jours)
Prédécesseur Gilbert Parentin
Successeur Yves Lecrique
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Nancy (Meurthe-et-Moselle)
Nationalité française
Parti politique UMP, LR
Profession Médecin généraliste
Religion Catholicisme

Claude Léonard
Président du Conseil départemental de la Meuse

Claude Léonard, né le à Nancy (Meurthe-et-Moselle), est un homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Claude Léonard devient maire de Montmédy à la suite des municipales de 1983 et est réélu jusqu'en 2008. Il est élu conseiller général de la Meuse dans le canton de Montmédy lors des élections cantonales de 2008.

Suppléant de Gérard Longuet lors des sénatoriales de 2001, il devient sénateur de la Meuse le , un mois après l'entrée de celui-ci dans le gouvernement Fillon III[1]. Claude Léonard siège au groupe UMP et à la commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat.

Son mandat de sénateur prend fin le , à la suite des élections sénatoriales, lors desquelles Gérard Longuet est réélu. Celui-ci conservant ses fonctions ministérielles, Claude Léonard redevient sénateur de la Meuse le . Apparenté au groupe UMP, il est membre de la commission des affaires sociales du Sénat. En février 2012, il est nommé vice-président de la commission d'enquête sénatoriale sur le coût réel de l'électricité afin d'en déterminer l'imputation aux différents agents économiques.

Il est candidat lors des Élections législatives françaises de 2012 dans la 2e circonscription de la Meuse. Il passe le premier tour en seconde position avec 25,91 % derrière le député PS sortant Jean-Louis Dumont puis il est battu par ce dernier au second tour, réalisant le score de 48,5 %.

En mars 2015, il est élu Conseiller départemental du canton de Montmédy en binôme avec Dominique Aarnink-Géminel. Le 2 avril 2015, il succède à Christian Namy à la tête de l'exécutif meusien et devient Président du Conseil départemental de la Meuse.

En septembre 2017, il se présente aux suffrages des grands électeurs Meusiens dans le cadre des élections sénatoriales. Alors conforté avec Gérard Longuet, il perd au second tour face à la stratégie détonante de Christian Namy, sénateur sortant, qui formait le ticket avec Franck Menonville. En effet, Christian Namy décide de se retirer du scrutin pour laisser place à son jeune poulain. Stratégie gagnante car Franck Menonville récupère 127 voix... devançant Claude Léonard.

Sa politique au sein du Département de la Meuse est vivement critiquée : manque d'investissement face à un budget fragile, fermeture programmée de 5 collèges (Bar-le-Duc, Verdun, Dun-sur-Meuse, Varennes-en-Argonne et Montiers-sur-Saulx). Sur ces cinq établissements, seuls 2 fermeront : deux ayant été sauvés par les négociations (Bar-le-Duc et Verdun), et celui de Varennes reste en place grâce à l'action des citoyens, des parlementaires opposés à la fermeture. Ainsi, la préfète en place déboute l'arrêté du Président de Département et décide de ne fermer que deux établissements.

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Mandats locaux
  • depuis 2008 : conseiller municipal de Montmédy
  • 1983 - 1989 : maire de Montmédy
  • 1989 - 1995 : maire de Montmédy
  • 1995 - 2001 : maire de Montmédy
  • 2001 - 2008 : maire de Montmédy
  • 2008-2015 : conseiller général du canton de Montmédy
  • Depuis 2015: conseiller départemental du canton de Montmédy
  • Depuis 2015: Président du Conseil départemental de la Meuse
Mandats parlementaires

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier