Ouvrir le menu principal
Claude Guillaume Lambert
Arolsen Klebeband 14 037.jpg
Jean-Baptiste Delafosse, Claude Guillaume Lambert, d'après Carmontelle
Fonctions
Contrôleur général des Finances
Conseiller d'État
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Paris
Activité
Père
Claude Guillaume Lambert
Mère
Catherine Thérèse Pattu
Conjoint
Marie Madeleine Beyssier de Pizany

Claude Guillaume Lambert, baron de Chamerolles, comte d'Auverse, né à Paris (paroisse Saint-André-des-Arcs) le et guillotiné à Paris le , est un magistrat et ministre français.

BiographieModifier

Fils de Claude Guillaume Lambert (1694-1774), conseiller au Grand Conseil, et de Catherine Thérèse Pattu (1698-1774), il suit ses études au collège de Beauvais avant de devenir conseiller au parlement de Paris le . En 1767, il est maître des requêtes, puis conseiller d'État semestre en 1778[1]. Le , il est nommé conseiller au Conseil des dépêches, puis le , conseiller d'État ordinaire[2].

Il occupe les fonctions de contrôleur général des finances à deux reprises et pour de courtes durées. Il le devient d'abord du au , puis du au , comme adjoint de Necker dans le Gouvernement Louis XVI.

Il est arrêté le à Lyon où il s’était retiré. Il y est alors jugé pour corruption par le tribunal révolutionnaire du département du Rhône, et acquitté. Il est de nouveau arrêté le à Cahors et transféré à Paris pour y être jugé par le tribunal révolutionnaire[3]. Il est condamné avec vingt-et-une autres personnes pour conspiration contre la liberté et la souveraineté du peuple français et meurt guillotiné[4] le . Son corps est enterré au cimetière de Picpus.

Il a épousé en premières noces, le , Marie Madeleine Beyssier de Pizany (décédée en 1772), puis le , Anne Henriette Guignace de Villeneuve (décédée en 1783). Il a eu six enfants de ses deux mariages dont le préfet Paul-Augustin Lambert de Chamerolles (1764-1817).

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Françoise Bayard, Joël Félix, Philippe Hamon, Dictionnaire des surintendants et des contrôleurs généraux des finances, Comité pour l'histoire économique et financière de la France / IGPDE, 2000, 216p.
  • René de Brebisson, Le Ministre Lambert et sa famille, Alençon, 1897, 15p.
  • Louis Guérin et Jacques Raunet, Chamerolles, Pithiviers, 1991, 184p.
  • Vincent Guffroy, Claude Guillaume Lambert, dernier Contrôleur général des finances, thèse en cours à l'université Lille III - Charles-de-Gaulle.