Claude-Henry Feydeau de Marville

magistrat français (1705-1787)

Claude-Henry Feydeau de Marville (né le et mort en ) est un administrateur français. Il fut notamment lieutenant général de police (1740-1747), conseiller d'État, conseiller royal des Finances et directeur général des Économats.

Claude-Henry Feydeau de Marville
M503501 d0031502-000 p.jpg
Portrait gravé par Jean-Baptiste Garand
Fonctions
Lieutenant général de police
-
Claude Henri Feydeau de Marville
Conseiller d'État
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Nom dans la langue maternelle
Claude Henry Feydeau de MarvilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
René Hérault (beau-père)
Conjoint
Louise Adélaïde Hérault de Vaucresson (1738)

BiographieModifier

Claude-Henry Feydeau de Marville, chevalier, seigneur et comte de Gien, marquis de Dampierre, est issu d'une ancienne et illustre famille de magistrats et d'officiers royaux. Il appartient à la même famille que Paul Esprit Feydeau de Brou.

CarrièreModifier

Claude-Henry Feydeau de Marville succéda le à son beau-père, René Hérault, comme lieutenant général de police de Paris. Il fut remplacé le par Nicolas René Berryer, protégé de Madame de Pompadour.

FamilleModifier

Fils de Claude Feydeau (v. 1638 - 1723), seigneur de Marville, lieutenant aux gardes françaises puis des chevau-légers, qui fut à la cour titulaire de la charge de maître de la garde-robe de la Princesse palatine, et de Bonne Courtin de La Beuvrière (1663-1735), dame de Bois-Barry de Dampierre.

Il épousa le , en l'église Saint-Nicolas-des-Champs à Paris, Louise-Adélaïde Hérault (1722 ou 1726-1754), dame d'Epône et de Mézières, fille de René Hérault, lieutenant général de police, et de sa première épouse, Marguerite Durey de Vieuxcourt. Ils eurent pour enfants :

  • Jeanne-Louise-Bonne-Adélaïde Feydeau de Marville (1739-1754) ;
  • Claude-Jean-Baptiste Feydeau de Marville (1743-1743) ;
  • Adélaïde-Louise-Olympe Feydeau de Marville (1744-1754) ;
  • Esprit-Charles-Henri Feydeau de Marville (1746-1749).

Le "lieu, fief et métairie" de Marville (Sougy en Orléannais), entré dans sa famille en 1594 et dont il continua à porter le nom, avait été vendu par son père en 1716. Claude-Henry Feydeau de Marville avait hérité du marquisat de Dampierre-en-Burly de sa mère. Il acquit par ailleurs le comté de Gien en 1736. Ayant perdu ses enfants et sans héritier direct, il léga ces deux importants domaines à son lointain neveu Charles-Henri de Feydeau (1754-1802), marquis de Brou, à l'occasion de son mariage en 1778 avec Marie-Gabrielle-Olive de Lamoignon.

AutreModifier

Claude-Henry Feydeau de Marville assista à Reims en 1775 au sacre de Louis XVI en tant que conseiller d'Etat.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • Suzanne Pillorget, Claude-Henry Feydeau de Marville : lieutenant général de police de Paris 1740-1747, Paris, Pedone, 1978

Articles connexesModifier

Liens externesModifier