Classe Gazelle

Classe Gazelle
Image illustrative de l'article Classe Gazelle
Le SMS Niobe
Caractéristiques techniques
Type Croiseur léger
Longueur 105.1 m
Maître-bau 12.2 m
Tirant d'eau 5,39 m
Déplacement 2659 t
Port en lourd 3005 t
Propulsion 9 chaudières à eau
Puissance 5844 kW
Vitesse 21,5 nœuds (40 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage Pont: 20-50 mm
Hiloires: 80 mm
Tour de commandement: 20-80 mm
Machines: 50 mm
Armement 10 × 10,5 cm SK L/40
2 tubes lance-torpille ∅ 45,0 cm
Autres caractéristiques
Équipage 257 hommes
Histoire
Constructeurs Arsenal Germania
AG Weser
Kaiserliche Werft Danzig
Howaldtswerke-Deutsche Werft
A servi dans War Ensign of Germany 1903-1918.svg Kaiserliche Marine
Flag of Weimar Republic (jack).svg Reichsmarine
Commanditaire War Ensign of Germany 1903-1918.svg Kaiserliche Marine
Période de
construction
1897-1904
Période de service 1901-1943
Navires construits 10
Navires en activité 10
Navires perdus 4
Navires démolis 6

La classe Gazelle est une classe de croiseurs légers de la Kaiserliche Marine. Ses navires sont construits en deux sous-classes. Les navires conçus en 1895 sont les SMS Gazelle, Niobe, Nymphe, Thetis, Ariadne, Medusa et Amazone. Ceux conçus entre 1897 et 1900, un peu plus larges, sont les SMS Frauenlob, Arcona et Undine.

HistoireModifier

Les navires de cette classe sont les premiers croiseurs légers modernes de la Kaiserliche Marine et font partie du renouvellement de la flotte décidé en 1898. Ils n'ont pas de prédécesseurs mais s'inspirent de l'aviso de la classe Meteor (de) ainsi que du Hela. Cette classe en précède d'autres comme la classe Kolberg et la classe Magdeburg.

L'arsenal Germania à Kiel a construit trois navires, les SMS Gazelle, Nymphe et Amazone. Cinq croiseurs viennent de l'AG Weser à Brême, les SMS Niobe, Ariadne et Medusa ainsi que Frauenlob et Arcona. Le SMS Thetis est issu de Kaiserliche Werft Danzig et l'Undine de Howaldtswerke-Deutsche Werft.

Six croiseurs font d'abord une mission d'éclaireur : Niobe d' à , Ariadne de à , Amazone de à , Frauenlob de à , Medusa d' à , Arcona de à .

Trois servent de navires-écoles : Nymphe de à et de à , Undine de à , Medusa de à .

Quatre ont fait des missions à l'étranger : Gazelle de à , Thetis de à , Niobe de à et Arcona de à .

De 1904 à , les dix navires sont mis en réserve. Seul le SMS Arcona, transformé en mouilleur de mines, est remis en service en et est actif lorsque la Première Guerre mondiale commence. Les Ariadne, Undine et Frauenlob sont perdus durant le conflit.

Le SMS Gazelle est abandonné à la fin de la guerre, les six derniers navires intègrent la flotte de la Reichsmarine. Le Medusa est en service de à , Arcona de à . Le SMS Amazone est en service jusqu'en . En , le Thetis revient puis est remplacé par le Nymphe en , qui reste en service jusqu'en .

Seul le SMS Niobe est un navire de la réserve de la Reichsmarine. Il est vendu à la Yougoslavie qui en fait un navire-école. En , sous son nom allemand, il accueille un équipage germano-croate, mais il est perdu en .

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (de) Erich Gröner, Dieter Jung und Martin Maass: Die deutschen Kriegsschiffe 1815–1945 Band 1. Bernard & Graefe Verlag, München 1982, (ISBN 3-7637-4800-8).
  • (de) Hans H. Hildebrand/Albert Röhr/Hans-Otto Steinmetz: Die deutschen Kriegsschiffe: Biographien - ein Spiegel der Marinegeschichte von 1815 bis zur Gegenwart, Koehlers Verlagsgesellschaft, Herford,
  • (de) Alfred G. Nagel, Amazone Erinnerung aus der Werdezeit dreier Marinen, Kommissionsverlag Walter G. Mühlau, Kiel

Sur les autres projets Wikimedia :