La Classe F-110 est une classe de frégates lance-missiles destinées à l'Armada espagnole, actuellement en construction en Espagne. Elle est aussi nommée Classe Bonifaz, du nom du navire tête de série[2]. La construction du premier exemplaire a démarré en avril 2022 et la dernière livraison est prévue pour 2031.

Classe F-110 / Classe Bonifaz
Image illustrative de l'article Classe F-110
Maquette de la classe
Caractéristiques techniques
Type Frégate (avec hélicoptère)
Déplacement ~ 6000 t
Caractéristiques militaires
Armement Otobreda 127/64, Oerlikon Millennium, Mk 32 SVTT, Mark 41 Vertical Launching System, RIM-66 Standard (SM-2), RIM-162 ESSM, Naval Strike Missile
Aéronefs SH-60 Seahawk ou NH-90 NFH
Autres caractéristiques
Électronique Sistema de COMbate de los Buques de la Armada
sonars d'étrave et remorqué Thales[1]
Équipage 150
Histoire
Constructeurs Navantia
A servi dans Armada espagnole
Période de
construction
2022 - 2031
Navires construits 0
Navires prévus 5
Navires en activité 0

Historique modifier

La classe F-110 est une évolution de la classe Álvaro de Bazán (F-100), de la classe Nansen, et de la classe Hobart, également construites par Navantia. Elle remplacera les 6 navires de la classe Santa María livrés entre 1986 et 1994.

Le début de leur construction était d'abord prévu pour 2017 et leur arrivée dans l'Armada en 2021. La commande est passée le et le montant du contrat est alors évalué à 4,3 milliards d’euros. Selon le ministère espagnol de la Défense, la construction de ces frégates par le chantier naval de Ferrol, en Galice, permettra la création ou le maintien de 1 300 emplois directs et 2 000 emplois chez les sous-traitants. Le programme est finalement estimé à 5,4 milliards d’euros, soit plus d'un milliard d'euros par unité.

En décembre 2019, il est prévu que les frégates doivent être livrées à l'Armada espagnole entre 2026 et 2031.

La première découpe du premier exemplaire de la classe, le Bonifaz, a lieu en [3].

Description modifier

Il s'agit d'une classe de navires furtifs. Les frégates devraient mesurer 145 mètres de long pour 18 mètres de large et afficher un déplacement d'environ 6 000 tonnes à pleine charge. Elles seront armées par un équipage d'environ 150 marins.

Équipement modifier

La classe sera dotée du système de combat SCOMBA (Sistema de COMbate de los Buques de la Armada), qui reprend les technologies d’origine américaine, notamment du système de combat Aegis.

Senseurs et contre-mesures modifier

La classe est équipée d'un sonar de coque, de radars à antenne active en bandes S et X, un radar AN/SPG-62 et d’une suite de guerre électronique.

Système Pays Fabricant Notes
Système de combat   Espagne
  États-Unis
Navantia
Lockheed Martin
Système américain AEGIS comme base et sur lequel est utilisé le système SCOMBA de la marine espagnole.
Système de contrôle d'incendie (DORNA-3)   Espagne Navantia Sistemas Pour le canon
Radar principal   Lockheed Martin Radar AN/SPY-7(V)2[4]
Radar de surface   Indra Sistemas Radar Indra Prisma-25X[5]
Radar du système de conduite de tir   Raythéon Modèle AN/SPG-62 FCR (Fire Control Radar) pour les missiles anti-aériens SM-2MR Block IIIA (RIM-66M-2) et RIM-162 ESSM qu'il transporte actuellement et d'autres modèles à l'avenir (SM-3 et SM-6)[6][7],[8]
Radar ESM/ECM   Espagne Indra Sistemas Modèle Rigel i110 et Regulus i110
Système IRST   Espagne Indra Sistemas et Tecnobit Modèle IRST i110 -110-97-millions, « La coentreprise Indra-Tecnobit réalise le programme technologique du système IRST du futur F-110 pour 9,7 millions », Defense Magazine,‎
Sonar pour casque   Thales Thalès UMS-4110 (BlueMaster)
Sonar remorqué   Thales Sonar à profondeur variable (VDS) ATAS Thales CAPTAS 4 (CAPTAS = Combined Active & Passive Towed Array Sonar) Conpact
IFF   Indra Sistemas Mode 5 et mode S
Systèmes de liaison de données Link-11 et Link-22   Espagne Tecnobit LINPRO[9],[10]
Système de communication intégré   Espagne Navantia Système de contrôle des communications intégré Hermesys
Système numérique de communications sous-marines   Thales Système TUUM-6[11],[12]
Contre-mesures   BAE Systems 6 lanceurs de paillettes Mark 36 SRBOC avec 6 tubes
Leurre torpille remorqué   Lockheed Martin Modèle AN/SLQ-25E Nixie

Armement modifier

 
Naval Strike Missile
 
La frégate embarquera une arme à énergie dirigée semblable au Laser Weapon System comme sur l'image, le programme Sigilar.

La classe mettra en œuvre le missile surface-air RIM-162 ESSM Block 2, des torpilles de Mark 46 et 54, des canons de 127 mm Otobreda 127/64, de 30 mm Oerlikon Millennium téléopérés et un hélicoptère SH-60 Seahawk ou NH-90 NFH.

En 2022, le choix de l'armement principal s'est porté sur le Naval Strike Missile, un missile antinavire norvégien faisant également office de missile de croisière naval, qui équipera également à terme la classe Álvaro de Bazán[13].

Elle incorporera également une arme à énergie dirigée développée par le Programme Sigilar[14] semblable au Laser Weapon System.

Système Pays Fabricant Notes
Canon   Oto Melara Oto Melara 127/64 LW de 127mm[15]
Système de lancement vertical 16 cellules[16]
Missiles sol-air   Raythéon Jusqu'à 16 unités du modèle Standard SM-2 (1 unité par cellule VLS)[16]
Missiles sol-air   États-Unis
  Finlande  Norvège
Raytheon
NAMMO
Jusqu'à 64 unités du modèle RIM-162 Evolved Sea Sparrow (4 unités par cellule VLS)[16]
Torpilles légères Mk.54   Raytheon Pour deux lanceurs doubles de chaque côté du navire[17]
Missiles sol-sol NSM   Kongsberg Défense et Aérospatiale Sélectionné par la Marine Espagnole au détriment du AGM-84 Harpoon, il remplacera également celui-ci sur la Classe Alvaro de Bazan[18],[19]

Unités modifier

L'Armada espagnole doit recevoir 5 unités de cette classe[20].

Nom Première découpe Mise sur cale Mise à l'eau Essais en mer Livraison Service actif Port d'attache
F111 Bonifaz [3] 2026
F112 Roger de Lauria 2027
F113 Menéndez de Avilés 2028
F114 Luis de Córdova 2029
F115 Barceló 2031

¨

Galerie modifier

Navires comparables modifier

Notes et références modifier

  1. « Thales remporte un contrat pour les futures frégates de la marine d’Espagne », sur capital.fr, (consulté le ).
  2. (en) « F110-Class Multimission Frigates », sur Naval Technology (consulté le ).
  3. a et b Vincent Groizeleau, « Où en est le programme des futures frégates espagnoles du type F110 ? », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  4. Defensa.com, « Équipes Lockheed Martin et Rohde & Schwarz pour les nouvelles frégates F-110 de la Marine espagnole-noticia defense.com - Noticias Defensa Spain », sur Defensa .com,
  5. https://www.indracompany.com/es/blogneo/fragata-f110-superioridad-tecnologica-mision
  6. Modèle:Citation Web
  7. « Frégates de classe Álvaro de Bazán - Navires de guerre » [/www.buquesdeguerra.com/buques/fragatas/fragatas-clase-alvaro-de-bazan-f-100 archive du ], sur web.archive.org, (consulté le )
  8. « AN/SPG-62 Radar de contrôle de tir », sur www.globalsecurity.org
  9. Modèle:Citation Web
  10. « Communications tactiques et sécurisées », sur Grupo Oesía
  11. Defensa.com, « Le système Le système de communication sous-marin TUUM-6 destiné aux F-110 de la Marine sera fabriqué en Espagne-noticia defense.com - Spanish Defense News », sur Defensa.com,
  12. Yumpu.com, « TUUM 6 », sur yumpu.com
  13. (es) « La Armada española se equipará con los modernos misiles NSM », El Debate,‎ (lire en ligne)
  14. (es) « La fragatas F110 de la Armada estarán dotadas de armas láser de factoría española », sur Defensa.com, Grupo EDEFA S.A. (consulté le ).
  15. Defensa.com, « Leonardo confirme que le canon naval Vulcano de 127/64 mm équipera les frégates F-110 de la marine espagnole-noticia defense.com - Noticias Defensa España »,
  16. a b et c Defensa.com, « L'usine de la Marine en 16 cellules pour le système de lancement de missile vertical F-110 -noticia defense.com - Noticias Defensa España », sur Defensa.com,
  17. Defensa.com, « Plus de 50 millions d'euros pour les 30 torpilles MK-54 pour les frégates F-110 de la Marine espagnole-noticia defense.com - Noticias Defensa España », sur Defensa.com,
  18. « SPAIN SELECTS NAVAL STRIKE MISSILE », sur www.kongsberg.com
  19. Espagne achète des missiles à l'antinavire norvégien Kongsberg NSM pour les frégates F-110 et F-100 pour 305 millions Infodefensa (15 décembre 2023)
  20. F110 frigates program - Ministry of Defence

Articles connexes modifier